Le Bayern inflige une "lourde amende" à Ribéry pour ses insultes sur le net

  • A
  • A
Franck Ribéry, Christof STACHE / AFP 1280
L'amende a été "acceptée" par Franck Ribéry, a expliqué Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern. © Christof STACHE / AFP
Partagez sur :

La réaction du Français suite à la polémique née d'une vidéo qu'il a postée, lui vaudra une amende "très élevée". "Il a utilisé des mots que nous, FC Bayern, ne pouvons pas accepter", a expliqué le directeur sportif du club.

Le Bayern Munich va infliger "une lourde amende" à Franck Ribéry, pour avoir grossièrement insulté ses détracteurs sur les réseaux sociaux samedi, a annoncé dimanche le directeur sportif du club Hasan Salihamidzic.

Amende "acceptée" par Ribéry. "J'ai parlé longuement à Franck et je lui ai fait savoir que nous lui infligerions une lourde amende. Il l'a acceptée", a déclaré Salihamidzic aux journalistes qui accompagnent l'équipe au Qatar, où le club est en stage de préparation.

"Il a utilisé des mots que nous, FC Bayern, ne pouvons pas accepter et que Franck n'a pas le droit d'utiliser, en tant que modèle et joueur du FC Bayern", ajoute le responsable, qui n'a pas voulu préciser le montant de l'amende. "Mais elle sera très élevée", a-t-il assuré.

La polémique a démarré vendredi lorsque le Français a posté sur les réseaux sociaux une vidéo de lui dans un restaurant où il avait commandé un steak enrobé de feuilles d'or. Cette publication, et les spéculations de certains médias sur le prix du steak, lui ont valu des commentaires injurieux. "Commençons par les envieux, les rageux, nés sûrement d'une capote trouée : n*quez vos mères, vos grands-mères et même votre arbre généalogique", a alors répliqué Ribéry samedi.

"Franck a voulu se défendre mais il a malheureusement totalement dérapé." Salihamidzic a tenu à préciser que le joueur n'avait pas payé l'addition lui-même, car il avait été invité au restaurant. Il a également rappelé que le joueur répondait à une bordée d'injures reçues sur les réseaux sociaux. "Franck a été injurié et insulté. Et pas seulement Franck, mais son épouse enceinte, son enfant et sa maman, qui est actuellement opérée à l'hôpital. Franck a voulu se défendre et défendre sa famille. Il a tout à fait le droit de le faire, je le soutiens pour cela, mais il a malheureusement totalement dérapé", a dit Salihamidzic.

Des médias allemands et des internautes avaient appelé le club champion d'Allemagne à sanctionner son attaquant de 35 ans. "Les Boss doivent suspendre Ribéry", exhortait dimanche en gros titre Bild.de, le site du quotidien le plus lu l'Allemagne. Le journal fait le lien avec de récents propos de Karl-Heinz Rummenigge, le patron du club qui avait cité la Constitution allemande pour rappeler que "la dignité de l'être humain est intangible". "Comme il a raison ! Mais ce ne serait pas mal qu'il l'explique à son employé Franck Ribéry", raille Bild.