Tour de France : découvrez le profil de la 15ème étape entre Limoux et Foix Prat d'Albis

  • A
  • A
Partagez sur :
Pour cette 15ème étape, le Tour reste dans les Pyrénées. Pas de haute de montagne mais quatre ascensions sont catégorisées sur ce parcours de 185 km entre Limoux et Foix Prat d'Albis, que les coureurs escaladeront pour la première fois. 

Le Tour sillonne l'Ariège, dimanche, dans la 15e étape qui arrive au site inédit du Prat d'Albis, au-dessus de Foix, pour la troisième arrivée au sommet de l'épreuve. Départ de Limoux à 12h05, lancé à 12h10, arrivée à Foix Prat d'Albis vers 17h23 (moyenne calculée à 35 km/h).

Pour cette dernière étape dans les Pyrénées, les coureurs seront confrontés cette fois-ci à quatre ascensions catégorisées, dont trois dans les 75 derniers kilomètres. L'arrivée à Foix Prat d'Albis, sera la première dans l'histoire du Tour de France. Une étape longue de 185 km, qui débute depuis Limoux, pour la troisième fois de son histoire.

Les téléspectateurs profiteront de cette journée pour découvrir les châteaux cathares. Les coureurs seront davantage concernés par les nouvelles ascensions au programme du jour. Une étape qui, sans être de la haute montagne, sera exigeante pour les coureurs, avec tout d'abord la côte de Montségur (6,8 km à 6%). La dernière fois que la Grande Boucle est passé sur ce col, c’était en 2002. 

Prat d’Albis, pour une première

Vient ensuite le premier col de 1ère catégorie de la journée, Port de Lers (11,4 km à 7%), avec des rampes difficiles à plus de 10 %. La descente sera rapide avec les derniers kilomètres en faux plat descendant en traversant la ville de Le Port. Par la suite, les coureurs grimperont le difficile Mur de Péguère (9,3 km à 7,9%) via le versant par Massat. Pour la troisième fois, ce col sera utilisé par le Tour après les passages en 2012 et en 2017.

Après la descente sur Foix, la Grande Boucle va prendre de la hauteur. Les favoris auront la montée finale inédite vers Prat d’Albis (11,8 km à 6,9 %) pour faire la différence. Ce qui fera un total de 4.700 mètres de dénivelé positif. "Cette étape est une session de rattrapage, pour permettre à des leaders distancés de revenir dans le jeu", estime le directeur de course Thierry Gouvenou.

Le lundi 22 Juillet sera la deuxième journée de repos avant d'entamer la dernière semaine de course et les Alpes en point d'orgue. 

Europe 1
Par Thomas Gentil