Rafael Nadal sur sa statue à Roland-Garros : "C'est quelque chose d'unique pour moi"

, modifié à
  • A
  • A
Nadal 8:43
Une statue en l'honneur de Rafael Nadal a été érigée à Roland-Garros (Illustration). © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Roland-Garros a débuté dimanche et Europe 1 en est la radio officielle. Dans la matinale de ce lundi, Matthieu Belliard recevait des invités de marque, à savoir Gaël Monfils, Cori Gauff ou encore Rafael Nadal. L'Espagnol treize fois champion de cette compétition est revenu sur la statue à son effigie qui trône désormais porte d'Auteuil.

Europe 1 s'installe à Roland-Garros pour quinze jours. Le tournoi a débuté dimanche et comme chaque année, de grands noms du tennis comme Novak Djokovic, Roger Federer ou encore Rafael Nadal vont s'affronter sur la terre battue. L'espagnol, treize fois sacré dans la compétition, était invité ce lundi de Matthieu Belliard. Il a notamment évoqué la statue à son effigie qui trône désormais dans l'enceinte de la porte d'Auteuil. Elle a été inaugurée par Nadal lui-même jeudi 27 mai en compagnie du président de la Fédération française de tennis, Gilles Moretton, et de Guy Forget, directeur du tournoi.

"Seize ans plus tard, j'ai toujours la même motivation"

"La première fois que je suis venu ici pour disputer un tournoi, c'était en 2005. J'étais venu avec beaucoup de motivation et aujourd'hui, je reviens seize ans plus tard, et j'ai toujours la même motivation, toujours la même passion", assure  Rafael Nadal. 'Donc avoir ma propre statue ici à Roland-Garros, c'est forcément quelque chose d'unique, c'est très important et très spécial pour moi". 

Interrogé sur les prochains Jeux Olympiques de Tokyo, l'Espagnol a avoué ne pas savoir s'il défendra son titre l'été prochain. "Il me reste encore quelques semaines pour me décider, mais je vais devoir regarder mon calendrier. La situation n'est pas encore tout à fait claire, j'ai bientôt 35 ans, donc je dois prendre les bonnes décisions. Ça veut dire bien réfléchir en fonction du nombre de matches que je vais jouer. Ça dépendra aussi de mes résultats ici à Roland ou à Wimbledon", a-t-il reconnu.

"Federer est passionné par notre sport"

Parmi les autres cadors de ce tournoi justement, Roger Federer, bientôt 40 ans, est un des rivaux de Rafael Nadal. Joueur lui aussi remarquable de par sa longévité, l'Espagnol a estimé lundi ne pas pouvoir prédire si sa carrière durerait autant que celle du Suisse. "Je ne peux pas prédire mon avenir. Je fais juste mon chemin et je profite du circuit jour après jour. On verra comment le corps et le mental évolueront dans les prochains mois", a-t-il jugé avant de saluer son parcours. "Je pense que Roger est passionné par notre sport et il continue de jouer et de se battre pour faire de grandes choses. Et c'est quelque chose de super à la fois pour lui et pour le tennis. Donc je lui souhaite évidemment le meilleur".

Enfin, Rafael Nadal est revenu sur l'Américaine Cori Gauff, 17 ans, qui fait sensation. "Elle est géniale. Elle est jeune, elle a des capacités et du talent. Elle est passionnée. Je pense qu'elle deviendra une grande championne", a-t-il dit. La jeune femme n'avait qu'un an lorsque l'Espagnol a remporté son premier titre à Roland-Garros. 

Europe 1
Par Manon Fossat