Alcool dans les stades : "Ce n’est pas du tout raisonnable", alerte un addictologue

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Des députés de la majorité poussent pour assouplir la vente d’alcool dans les stades, interdite par la loi Evin. Une proposition de loi contestée par le psychologue et addictologue Jean-Pierre Couteron, porte-parole de la Fédération addiction.
INTERVIEW

L’alcool va-t-il effectuer son retour dans les stades ? Une centaine de députés LREM, ainsi que plusieurs membres de l’opposition, ont déposé une proposition de loi dans ce sens. Le psychologue et addictologue Jean-Pierre Couteron a exprimé samedi soir sur Europe 1 sa ferme opposition à ce projet, au nom de la santé publique. "On réagit négativement, parce que la stratégie nationale de santé a montré l’intérêt de réduire et mieux réguler la consommation d’alcool. Cette mesure, dans une loi par ailleurs intéressante, va aboutir à l’inverse. (…) Ce n’est pas du tout raisonnable, il ne faut pas faire ça", a alerté le porte-parole de la Fédération addiction.

La loi Evin de 1991 contre le tabagisme et l'alcoolisme interdit la vente, la distribution et l'introduction de boissons alcoolisées dans tous les établissements d'activités physiques et sportives. Les clubs disposent d'une dérogation pour vendre de l'alcool dix fois par an. La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est fermement opposée à cette proposition de loi, qui émane d'une importante frange de députés de la majorité. 

"L'hypocrisie" de l'alcool dans les loges 

"C’est pire qu’un double discours : d’un côté on vide la piscine, et de l’autre on la remplit. On va dépenser beaucoup d’argent d’un côté, et on va en gagner beaucoup de l’autre. Le résultat sera nul, c’est-à-dire que la santé publique ne gagnera pas, et la pratique du sport et la meilleure santé physique non plus", a estimé Jean-Pierre Couteron. "On va être vigilant jusqu’au bout. Clairement, il ne peut pas être question de favoriser la pratique du sport en faisant davantage boire les gens. Ça parait assez absurde", a-t-il poursuivi. 

L'addictologue a également appelé à mettre fin à l'hypocrisie sur le sujet, alors que l'alcool est toléré dans les stades uniquement dans les loges et pour les VIP. "Cette hypocrisie me fait doucement rire et me met en colère. Il faut alors que tout le monde fasse preuve d’auto-discipline en ne consommant pas d’alcool pendant les matches", a demandé l'addictologue. "Quand on est dans une ambiance collective on a tendance à plus boire et à moins se contrôler. Ce n’est pas vrai que c’est juste une petite bière. Je suis abonné dans un club de rugby, et je trouve ça bien de dissocier le sport de la consommation d’alcool", a conclu Jean-Pierre Couteron.