Hausse des prix alimentaires : "Le panier de nos consommateurs n'augmentera pas", promet Michel-Édouard Leclerc

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que les prix de centaines de produits de consommation vont augmenter sensiblement vendredi, Michel-Édouard Leclerc promet au micro de Sonia Mabrouk de "diminuer l'effet" de cette hausse dans ses magasins.
INTERVIEW

Nutella, Ricard, Coca Cola… Les prix de nombreux produits alimentaires de grande marque vont augmenter vendredi dans les supermarchés, en raison du relèvement à 10% du "seuil de revente à perte" imposé par la récente loi Alimentation. Si le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a déjà évoqué des hausses de tarif de l'ordre de 4%, Michel-Édouard Leclerc le promet sur Europe 1 : "le panier de nos consommateurs n'augmentera pas".

Le prix de 4.600 articles revu... à la baisse. Parce qu'il ne "veut pas que les consommateurs soient pénalisés" par cette loi, le président de l'enseigne Leclerc annonce d'abord l'émission "de tickets" sous forme de bons d'achats en caisse. "Deuxième chose : nous allons baisser le prix de 4.600 articles de nos marques de distributeurs", assure Michel-Édouard Leclerc, "de manière à ce que dans le panier global acheté chez nous, il y ait de vraies baisses". Celles-ci seront "de 5 à 10% dès demain", certifie le chef d'entreprise.

 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"On a prévu un plan qui va durer tout 2019". "On est dans l'action, dans les contre-mesures. Dès demain, on a prévu un plan qui va durer tout 2019", souligne-t-il encore au micro de Sonia Mabrouk, promettant d'être "légaliste". Et Michel-Édouard Leclerc de dénoncer la stratégie du gouvernement avec cette loi Alimentation : "Il ne fallait pas aller taper les consommateurs en ce moment. N'importe quel commerçant vous le dira".