Football-Coupe de la Ligue : un PSG-OL qui s’annonce très chaud

  • A
  • A
1:43
© NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :
Sous une température caniculaire - 36 degrés au coup d’envoi - Lyon et Paris disputent vendredi soir la finale de la Coupe de la Ligue. Un match qui s’annonce, outre la chaleur, particulier à plus d’un titre. Et riche de nombreux enjeux.

C’est une finale très particulière dont le coup d’envoi sera donné vendredi soir à 21h10 au stade de France. D’abord parce que cette opposition entre l’Olympique lyonnais et le PSG marquera la fin de la 26ème et dernière édition d’une compétition qui était devenue trop lourde dans un calendrier déjà très chargé. Ensuite en raison du protocole sanitaire, avec seulement 5.000 spectateurs dans un stade qui peut en comporter 80.000. Enfin, les conditions météorologiques joueront aussi leur rôle. Il fera en effet 36 degrés au coup d’envoi.

Un facteur d’autant plus à prendre en compte qu’il s’agira là du premier match officiel pour Lyon depuis le déconfinement, et du deuxième pour Paris, une semaine après sa victoire en Coupe de France face à Saint-Etienne (1-0). Les joueurs sont donc loin d'être à 100% physiquement. "Je pense qu’on va boire beaucoup d’eau", sourit le milieu de terrain parisien Marco Verratti. "C’est sûr que c’est un peu compliqué, quand tu joues à 36 degrés, c’est plus lourd, plus difficile. Mais ce sera la même chose pour les joueurs de Lyon, donc je ne pense pas que ce sera quelque chose qui influencera le match", veut croire l’international italien.

Dernière chance européenne pour Lyon

Voilà pour l’atmosphère. Mais le match ne sera pas dénué d’enjeux. Pour Lyon, c'est le chemin le plus court pour retrouver l'Europe. Un échec priverait l’OL d’une Coupe d'Europe la saison prochaine (hormis en cas d’improbable victoire finale en Ligue des Champions), ce qui serait une première pour le club de Jean-Michel Aulas depuis 23 ans. Et puis Lyon court aussi après un titre depuis 2012, une éternité pour le deuxième budget de France.

Quant à Paris, c’est l’occasion pour le coach Thomas Tuchel de réaliser son premier grand chelem national (Ligue 1, Coupe de France et Coupe de la Ligue), ce qui serait parfait pour aborder le principal objectif du club, la Ligue des champions le 12 août prochain. Il faudra faire sans Kylian Mbappé, mais avec Neymar qui est annoncé titulaire au stade de France. Le Brésilien, buteur décisif vendredi dernier en Coupe de France contre Saint-Etienne, sera chargé de faire oublier le forfait du petit génie du football français.

Europe 1
Par Julien Froment, édité par Rémi Duchemin