voitures brûlées 1:28
  • Copié
Mélina Facchin, édité par Laura Laplaud
Il n’y aura pas de couvre-feu pour le soir du Nouvel An sauf à Strasbourg, pour les adolescents. Rien à voir avec la situation sanitaire : il s’agit d’éviter les dégradations de mobilier urbain et les feux de voiture, malheureusement assez habituels dans la capitale alsacienne. 

Les feux de voiture sont assez habituels dans la capitale alsacienne. Il y a deux ans, plusieurs centaines de véhicules avaient été incendiés à Strasbourg, rien que durant la seule nuit de la Saint Sylvestre. Alors pour éviter que ce scenario ne se répète, la préfecture décrète pour la première fois que les jeunes de moins de 16 ans n’auront pas le droit de se promener seuls dans la rue cette nuit-là. 

Une mesure stricte

Nina, Max, Sylvain et leurs amis ont 15 ans. Ils n’auront donc pas le droit de sortir de chez eux, de 22 heures à 6 heures du matin, sauf s’ils sont accompagnés par l’un de leur parent. Une mesure qu’ils jugent injuste et inutile. "Déjà l’année dernière, on ne pouvait pas sortir la nuit à Nouvel An, c’est vraiment vraiment chiant", dit l'un d'eux. "Je pense que les gens qui cassent des voitures n’en n’ont un peu rien à foutre du couvre-feu et puis, ce ne sont pas juste les jeunes de moins de 16 ans qui cassent des voitures", poursuit un autre adolescent. 

"Et je trouve que c’est un peu dommage que la punition soit appliquée à tout le monde, alors qu’on pourrait juste un peu renforcer la sécurité dans les endroits où il y a le plus de bagnoles cassées", conclut un des amis. 

La mesure va s’appliquer à Strasbourg et à six autres communes de l’agglomération. Notamment à Bischheim : le maire Les Républicains, Jean-Louis Hoerlé, y est tout à fait favorable. "Les statistiques font apparaître que sur les années précédentes, la plupart des incivilités - feux de poubelles, feux de voitures - ont été commises par des jeunes de 12 à 16 ans" affirme-t-il. "Je crois que nos concitoyens veulent aussi avoir la liberté que après le Nouvel An, ils puissent partir dans une voiture qui roule encore."

Achat et détention de feux d'artifice interdit

Les contrevenants ne risqueront a priori pas d’amende, mais se feront ramener chez leurs parents par la police. La préfecture du Grand Est a également interdit l’achat et la détention des artifices et pétards les plus dangereux jusqu’au 3 janvier. Et comme l’année dernière, la Ville de Strasbourg va ouvrir des parkings gratuits et surveillés pour toute la nuit du Nouvel An.