Des débris sur une plage française proviennent "probablement" de l'avion de Sala

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Des coussins provenant de sièges d'avion et retrouvés sur une plage de la Manche proviennent "probablement" de l'avion disparu qui transportait Emiliano Sala. 

Des débris de deux sièges retrouvés sur une plage française provenaient "probablement" de l'avion qui transportait le footballeur argentin Emiliano Sala, disparu lundi 21 janvier au-dessus de la Manche, ont annoncé les enquêteurs britanniques mercredi. "Après un examen préliminaire, nous avons conclu qu'il est probable que les coussins proviennent de l'avion disparu", a annoncé le bureau d'enquête sur les accidents aériens, l'Air Accident Investigation Branch (AAIB), dans un communiqué.

Sur une plage de la Manche. Ces débris, dont certains ont été retrouvés lundi, ont été découverts par une promeneuse sur une plage de la commune de Surtainville, dans le département de la Manche. C'est le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), l'autorité responsable de la sécurité de l'aviation civile en France, qui a transmis ces informations à l'AAIB. L'AAIB a également annoncé vouloir entreprendre des recherches sous-marines, avec un sonar à balayage latéral, pour retrouver l'épave de l'avion dans une zone d'environ 13 kilomètres carrés. "Nous avons chargé un navire de contrôle spécialisé de sonder les fonds marins pour tenter de localiser et d'identifier d'éventuels débris de l'avion", ont précisé les enquêteurs. Cette mission de recherche doit commencer "à la fin de la semaine", et durer "jusqu'à trois jours".

sala

Les débris ont été localisés à Surtainville, dans la Manche. ©Google Maps

Des recherches privées. Alors que l'entourage d'Emiliano Sala a lancé des recherches privées, à la fin des opérations de secours, l'AAIB a expliqué être "en liaison étroite avec les personnes impliquées" pour "maximiser les chances de localiser l'épave". Les opérations de secours, coordonnées par la police de Guernesey, avaient été interrompues jeudi après-midi, la police jugeant "infimes" les chances de survie du joueur et de son pilote. Elles avaient mobilisé trois avions, cinq hélicoptères, et deux navires de secours. Emiliano Sala, âgé de 28 ans, et David Ibbotson, le pilote, voyageaient à bord d'un monomoteur Piper PA-46-310P Malibu qui a disparu des radars lundi 21 janvier vers 19h20 heure française, à une vingtaine de kilomètres au nord de l'île de Guernesey. Les deux hommes étaient partis de Nantes, où l'attaquant évoluait jusque-là, et devaient rejoindre Cardiff au Pays de Galles, ville de son nouveau club, avec lequel il venait de s'engager.