Amiens-Lille : ouverture d'une enquête en flagrance pour "blessures involontaires"

, modifié à
  • A
  • A
Une barrière a cédé sous le poids de supporters lillois samedi soir au stade d'Amiens.
Une barrière a cédé sous le poids de supporters lillois samedi soir au stade d'Amiens. © AFP
Partagez sur :
Le parquet d'Amiens va mener des expertises pour déterminer "s'il y a eu des manquements particuliers" concernant la barrière qui a cédé sous le poids de supporters lillois samedi soir.

Une enquête en flagrance pour "blessures involontaires" a été ouverte sous l'autorité du parquet d'Amiens après l'effondrement d'une barrière lors du match de L1 Amiens-Lille qui a fait 29 blessés dont 5 graves selon un dernier bilan, a indiqué le procureur de la République.

Des manquements ? Concernant la barrière, "nous cherchons à savoir s'il y a eu des manquements particuliers, qui auraient eu pour conséquence ces blessures et donc caractériseraient une infraction", a expliqué le procureur d'Amiens, Alexandre de Bosschère. L'expertise devrait être rendue dans les prochains jours. 

Le Losc s'interroge sur "les conditions d'organisation et de sécurité". Le directeur général du Losc, Marc Ingla, a fait part samedi soir de ses interrogations sur "les conditions d'organisation et de sécurité" au stade d'Amiens. "Ce soir, nous sommes aussi en droit de nous interroger sur les conditions d'organisation et de sécurité proposés par le stade et le club d'Amiens", à déclaré Marc Ingla sur le site Internet du Losc, jugeant "assez incroyable" ce type d'accident. Il a qualifié d'"irresponsables" les déclarations du président d'Amiens qui a mis en cause le comportement des supporteurs lillois dans cet accident.

Après un but marqué après un quart d'heure de jeu, les supporters de la tribune lilloise se sont rués sur la barrière pour exulter et ont chuté 1,5m plus bas. Le match a été arrêté.