Coronavirus : un quart des premiers cas hors de Chine serait lié à des voyages en Italie

  • A
  • A
Les chercheurs soulignent qu'il existe toutefois des limites importantes à l'étude.
Les chercheurs soulignent qu'il existe toutefois des limites importantes à l'étude. © Carlo Hermann / AFP
Partagez sur :
Une étude publiée dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases a étudié les premiers cas de coronavirus constatés hors de Chine. Selon ses résultats, environ un quart des personnes testées positives lors des 11 premières semaines de l'épidémie avaient voyagé en Italie.

Un quart des premiers cas de Covid-19 repérés hors de Chine continentale étaient des gens qui avaient voyagé en Italie, selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, selon laquelle le début de la pandémie pourrait être lié à trois pays. Ces travaux publiés cette semaine prennent en compte le premier cas enregistré dans 99 pays hors de Chine continentale durant les 11 premières semaines de l'épidémie (entre le 31 décembre 2019 et le 10 mars 2020) : ils montrent que près de deux tiers (60%) de ces personnes avaient voyagé en Italie (27%), en Chine (22%) ou en Iran (11%).

 

"Nos résultats suggèrent que les voyages dans un petit nombre de pays où la transmission du virus SARS-CoV-2 était importante pourraient être à l'origine d'épidémies un peu partout dans le monde, avant que la pandémie soit déclarée le 11 mars", a indiqué l'une des auteurs, la Dr Fatimah Dawood, des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), citée dans un communiqué de The Lancet Infectious Diseases.

Des limites importantes

Il existe toutefois des limites importantes à l'étude, soulignent les chercheurs : les premiers cas déclarés dans chaque pays n'étaient peut-être pas réellement les premiers à exister, puisque certains sont sans doute d'abord passés inaperçus. L'étude porte sur 99 pays hors de Chine continentale, où 32.000 cas ont été déclarés durant la période entre le 31 décembre 2019 et le 10 mars 2020. Pour identifier les nouveaux cas enregistrés dans chaque pays durant la période étudiée, les auteurs se sont basés sur les données en ligne des autorités de chaque pays, les communiqués de presse quotidiens alors diffusés ou encore des éléments recueillis sur les réseaux sociaux.

L'influence des voyages dans tel ou tel pays sur les premiers cas diffère selon les régions du monde. Les voyages en Italie étaient liés à la moitié des premiers cas repérés en Afrique, et plus d'un tiers de ceux repérés en Europe (36%) et sur le continent américain (38%). Mais dans la zone Pacifique, 83% des premiers cas étaient liés à un voyage en Chine. Au total, trois quarts des premiers cas repérés dans chacun des 99 pays étaient des personnes qui avaient voyagé ailleurs auparavant.