Municipales à Paris : Hidalgo clivante, mais en tête, selon un sondage

  • A
  • A
© LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :

Les Parisiens sont partagés à propos de leur maire (PS) Anne Hidalgo, un sur deux ayant un jugement négatif sur son action. Mais la socialiste devance devance dans quatre cas sur six ses concurrents dans la course aux municipales de Paris, selon un sondage Elabe* dimanche pour Le Figaro.

Hidalgo devant Dati et Griveaux. Bien qu'elle soit la personnalité la plus connue parmi les candidats testés (97% de notoriété), Anne Hidalgo ne fait pas l'unanimité : 47% des Parisiens considèrent qu'elle est un bon maire, contre 50% d'un avis contraire. En deuxième position, la candidate du groupe Les Républicains, Rachida Dati, jouit d'une très forte notoriété (94%) et serait un bon maire pour 34% des sondés. L'ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy, qui a renoncé il y a quelques semaines à se représenter aux Européennes, devance sur ce point Benjamin Griveaux (32%), Cédric Villani (27%) et Mounir Mahjoubi (21%), tous trois candidats à l'investiture pour LREM.

Concernant les intentions de vote, des écarts serrés sont observés entre les listes menées par Anne Hidalgo, Rachida Dati, Benjamin Griveaux ou Cédric Villani. La maire sortante n'est toutefois pas en tête des intentions de vote dans deux cas de figure : face à Mounir Mahjoubi, si Rachida Dati est la candidate de droite, et face à Benjamin Griveaux si la maire LR du Ve arrondissement, Florence Berthout, est la candidate de la droite. 

La propreté et le logement, deux sujets majeurs. Enfin, pour près d'un Parisien sur deux la propreté et l'entretien de la ville (49%) est un sujet prioritaire, suivi du logement (41%), de la sécurité (40%), la lutte contre la pollution (38%) et les transports en commun (33%), selon l'étude qui proposait plusieurs thèmes dont la circulation (19%), la fiscalité locale (20%), la vie culturelle ou le stationnement (7%). 

A un an des municipales, les candidatures se multiplient : à droite (Jean-Pierre Lecoq et Rachida Dati), chez LREM (avec des candidats supposés ou affirmés comme Anne Lebreton, Hugues Renson, Cédric Villani, Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux), chez les communistes (Nicolas Bonnet-Oulaldj), tandis que chez EELV une primaire devra départager le chef de file des Verts au Conseil de Paris, David Belliard, au porte-parole du parti, Julien Bayou. 

 

* L'enquête Elabe a été réalisée par internet du 28 au 31 mars, après les dernières déclarations de candidatures, auprès d'un échantillon de 999 personnes, représentatives de résidents parisiens, selon la méthode des quotas.