Campagne d'Emmanuel Macron : une entreprise d'événementiel très généreuse

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Selon les comptes de campagne consultés par Mediapart, la société d'événementiel GL Events a effectué d'importantes remises en faveur de la campagne d'Emmanuel Macron. 

Emmanuel Macron a-t-il fait de trop bonnes affaires avec l'entreprise qui a organisé certains de ses meetings de campagne ? C'est ce que laisse entendre Mediapart qui a consulté les comptes de campagne du chef de l'Etat.

Des réductions jusqu'à 100%. Une entreprise lyonnaise, GL Events, aurait fait de grosses remises en faveur de la campagne de l'actuel chef de l'Etat : de -30% à -50% pour l'organisation de meetings, et même 100% de réduction pour la location fin 2016 de la salle de la Mutualité à Paris, habituellement facturée plus de 14.000 euros. Si GL Events a été généreux avec Emmanuel Macron, François Fillon, lui aussi client de l'entreprise, n'a pas bénéficié de ces tarifs préférentiels. 

Entendu sur europe1 :
Un candidat n'a pas le droit d'accepter les ristournes

Une pratique interdite. Dans l'entourage d'Emmanuel Macron, on se justifie en assurant que ces ristournes ont été négociées. Or, cette pratique est interdite par le code électoral. "Un candidat n'a pas le droit d'accepter les ristournes. Je ne conteste pas que sur des prestations annexes, quand on confie un marché important à une entreprise, elle peut faire un rabais commercial de 10%. Mais entre 10% et 100%, ce n'est pas la même chose", rétorque Jean-François Debat, ancien trésorier du parti socialiste, au micro d'Europe 1.

Aucun risque pour Macron. "Pourquoi l'entreprise l'a-t-elle fait ? Et surtout pourquoi l'équipe d'Emmanuel Macron l'a-t-elle accepté ?", interroge Jean-François Debat. Les questions demeurent. Pour autant, Emmanuel Macron ne devrait pâtir d'aucune conséquence. Validés par la commission nationale, les comptes de campagne du chef de l'Etat ne peuvent plus être contestés.

Europe 1
Par Hadrien Bect, édité par A.H.