Symptômes, traitement... Ce qu'il faut savoir sur l'hypodermite, cette infection des jambes

  • A
  • A
L'hypodermite peut prendre la forme d'inflammations dans les jambes. Photo d'illustration. 1:47
L'hypodermite peut prendre la forme d'inflammations dans les jambes. Photo d'illustration. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Lundi, dans "Sans rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed a répondu à la question d'une auditrice attente d'une hypodermite, qui prend la forme d'inflammations douloureuse aux jambes. Si aucun traitement n'est idéal, il rappelle que pour prévenir ces infections, on a souvent recours aux bas de contention. 

Peu connue des non-spécialistes, l'hypodermite peut pourtant être très douloureuse quand elle n'est pas prévenue à temps. Cette infection qui touche souvent les jambes se remarque notamment par la sensation de brûlure au toucher et par la rougeur de la peau. Atteinte de cette infection diagnostiquée par son phlébologue, Micheline, une auditrice d'Europe 1, raconte ainsi les douleurs, semblables à des brûlures, qu'elle ressent quand elle couvre ses jambes et ne sait pas comment traiter. Lundi, dans Sans rendez-vous, le docteur Jimmy Mohamed a rappelé qu'aucun traitement parfait n'existe en la matière mais que ces infections peuvent être prévenues par des bas de contention.  

 

Qu'est ce que l'hypodermite ?

"On appelle ça aussi une dermo-épidermite. Celle qui est la plus fréquente est l'érysipèle, une infection bactérienne des jambes. Dans le cas de Micheline, c'est son phlébologue qui l'a repérée. Or, on sait qu'il y a des hypodermites liées à une insuffisance veineuse. Dans un premier temps, vous avez des petites varices pas douloureuses, souvent derrière le genou, sur la face externe de la jambe. Ces varices évoluent petit à petit, jusqu'au stade de l'ulcération. 

Chez certaines personnes, il va y avoir, à cause de cette insuffisance veineuse, de l'inflammation qui va simuler un érysipèle et donc une infection de la jambe."

Comment la traiter ? 

"L'hypodermite ressemble à une infection. Elle va par exemple prendre la forme d'une grosse jambe rouge douloureuse. Souvent, on a recours à des bas de contention pour prévenir car on n'a pas de traitement suffisamment efficace. Parfois, le phlébologue agit avant ce stade en sclérosant les varices pour éviter ça. Mais le traitement n'est jamais parfait."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed, édité par Antoine Terrel