Stress et inconfort : le port du masque dès 6 ans inquiète les enfants

  • A
  • A
Le port du masque dès six ans ne fait pas l'unanimité chez les enfants (photo d'illustration). 1:38
Le port du masque dès six ans ne fait pas l'unanimité chez les enfants (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Dès la rentrée de lundi, les enfants de plus de 6 ans auront l'obligation de porter le masque. Une nouvelle mesure qui en intimide certains, mais qui est pourtant nécessaire pour freiner la propagation de l'épidémie de coronavirus. Selon le conseil scientifique, on compterait 100.000 contaminations par jour.

A partir de lundi, les élèves de primaire feront leur rentrée masqués, et ce dès 6 ans en raison de la vitesse de propagation du coronavirus. C'est Jean Castex qui l'a annoncé ce jeudi matin devant l'Assemblée nationale : le seuil du port obligatoire a été abaissé face à la rapidité de propagation du coronavirus. Auparavant, seuls les enfants de plus de 11 ans avaient l'obligation de porter le masque.

"J'ai pas l'habitude des fils du masque sur les oreilles"

C'est un geste qu'il va falloir faire rentrer dans le quotidien des enfants, et il pourrait ne pas être simple à appliquer en raison de leur âge. Virginie Saldmann, est une élève de 7 ans en CE2 à Paris. Elle ne vit pas très bien cette annonce. "Moi en cette période ça me met un peu le stress cette histoire de masque. Et puis si on le met, ça veut dire que l'épidémie s'aggrave encore", estime l'enfant.

C'est plutôt le confort qui pose problème pour Alix, en CE1, dans une école de Saint-André-lez-Lille, dans le Nord. "Moi je trouve que ça va faire un peu bizarre. J'ai pas l'habitude des fils du masque sur les oreilles".

Auparavant réservé aux enfants de plus de onze ans, le port du masque est donc désormais largement étendu. Les médecins auraient-ils changé changé d'avis sur la question du port du masque à l'école pour les enfants? "On n'a pas changé d'avis", répond le professeur Robert Cohen, infectiologue et pédiatre. "Ce qui a changé, c'est la situation épidémiologique. Quand on a une faible circulation virale, leur faire porter un masque nous paraissait absolument contreproductif. Mais nous sommes face à un niveau de circulation élevé du virus. On a dit depuis le départ  qu'en cas de forte circulation virale, le port du masque pouvait s'envisager à partir de l'âge de 6 ans."

Europe 1
Par Virginie Salmienne, édité par Océane Herrero