Comment la musique facilite l'apprentissage et améliore nos performances sportives

  • A
  • A
A tout âge, le cerveau bénéficie des pouvoirs de la musique. 3:01
A tout âge, le cerveau bénéficie des pouvoirs de la musique. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
A tout âge, notre cerveau bénéficie des pouvoirs de la musique, explique le docteur Jimmy Mohamed mercredi matin sur Europe 1. Chez les enfants, elle facilite l'apprentissage de la lecture et de l'écriture. Chez les adultes, elle permet par exemple d'améliorer les performances sportives. 

>> La musique n'est pas qu'un plaisir de l'ouïe. Mercredi sur Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed raconte les nombreux pouvoirs qu'elle exerce sur notre cerveau. Dès sa croissance dans le ventre de sa mère, le fœtus perçoit des sons et semble réagir aux mélodies. Et ces pouvoirs ne s'altèrent pas avec l'âge : le cerveau bénéficie toute la vie des vertus de la musique. 

"Cela commence dans le ventre de la maman. Dès la 24ème semaine de grossesse, un fœtus perçoit les sons. Certaines études suggèrent même que dès la seizième semaine, le futur bébé pourrait être sensible à la musique et ferait des mouvements-réponses avec sa langue et sa bouche. Il serait alors en train de créer des connexions neuronales pour se préparer à l'acquisition du langage. 

Plus étonnant encore, les enfants de maternelle qui bénéficient d'activités musicales, l'élaboration de chansons par exemple, ont de meilleures performances de lecture et d'écriture que les autres. Autrement dit, les interventions musicales ont un effet immédiat sur les acquisitions scolaires et le développement cognitif. Cerise sur le gâteau, il suffit de deux heures de musique par semaine pour que l'on puisse observer ces effets.

La musique permet d'améliorer les performances sportives

Les adultes aussi peuvent profiter de ce pouvoir extraordinaire de la musique, et ce dans des domaines plutôt surprenants. La musique permet notamment d'améliorer les performances sportives : pendant l'effort, elle nous permet de dépasser nos limites. Ceci s'explique non seulement par le fait que la musique détourne l'attention de l'effort, mais aussi parce qu'elle neutralise la sensation de douleur. Les études montrent que courir ou faire du vélo en rythme avec de la musique diminue la consommation d'énergie, car on est plus efficace dans ses mouvements. C'est pour cette raison qu'il est désormais interdit dans un marathon professionnel d'écouter de la musique.

La musique pourrait aussi aider dans le cas de pathologies lourdes comme dans la maladie d'Alzheimer. C’est le principe des récents 'bistrots Alzheimer', dont le principe est très simple : jouer une valse ou un tango qui était cher au patient. Chose incroyable, des couples aidants-patients se sont remis à danser le temps d'un instant. La musique redonne l'humanité que la maladie enlève."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed