Pourquoi Gabriel Matzneff bénéficie-t-il d'une allocation du Centre national du Livre ?

, modifié à
  • A
  • A
L'allocation est à la totale discrétion du président du Centre National du Livre. 2:10
L'allocation est à la totale discrétion du président du Centre National du Livre. © Pierre GUILLAUD / AFP
Partagez sur :
Le ministre de la culture Franck Riester a révélé ce week-end que l'écrivain soupçonné de pédophilie Gabriel Matzneff percevait du CNL, le Centre National du Livre, une allocation versée à certains auteurs qui rencontrent des difficultés financières. Mais pourquoi bénéficie-t-il de cette allocation ?

Le ministre de la Culture Franck Riester a annoncé samedi 28 décembre avoir demandé au Centre national du livre (CNL) de lui fournir des précisions sur l'attribution à Gabriel Matzneff d'une allocation versée à certains écrivains qui ont des difficultés financières. Pourquoi l'écrivain, accusé de pédophilie et dénoncé par Vanessa Springora dans un livre à paraître, intitulé Le Consentement, bénéficie-t-il de cette allocation ?

Une liste de bénéficiaires tenue secrète

Ils sont actuellement une poignée à en bénéficier : 18 au total, qui rencontrent tous en théorie des problèmes financiers liés à leur grand âge ou à la maladie, et à condition d'avoir laissé une oeuvre littéraire. L'aide s'élevait en 2018 à 8.000 euros en moyenne par personne et par an.

La liste des bénéficiaires est secrète, pour ne pas divulguer les difficultés économiques de grands écrivains. Parmi eux, un auteur étudié dans les plus grandes universités du monde mais très peu vendu - mais aussi l'heureux propriétaire d'un hôtel particulier dans le 6ème arrondissement de Paris - donc loin d'être dans le besoin.

L'auteur pourrait avoir touché entre 54.000 et 414.000 euros depuis 2001

En réalité, cette allocation est à la totale discrétion du président du Centre National du Livre qui l'a longtemps décernée dans la plus grande opacité, par amitié comme pour des raisons justifiées. Impossible de connaitre la somme totale perçue par Gabriel Matzneff. Mais si l'on en croit le règlement du CNL, depuis ses 65 ans, âge à partir duquel on a droit à cette aide, il pourrait avoir touché entre 54.000 et 414.000 euros depuis 2001. 

Quant à savoir si Gabriel Matzneff a vraiment des difficultés financières, c'est difficile à dire. Il bénéficie d'un logement social dans le 5ème arrondissement de Paris depuis 1994, et la mairie a vérifié ce week-end qu'il remplissait bien les conditions d'attribution, ce qui est le cas.

Ce serait donc un homme avec peu de ressources. Et pourtant, dans les journaux intimes de ses dernières années, il raconte une vie de dandy, de voyages en Italie, de grandes tables, de palaces et de boutiques de luxe. Ce qui est sûr, c'est que le ministre de la Culture a demandé une recommandation au président du Centre National du Livre, qui devrait lui suggérer de ne plus verser cette aide financière à l'écrivain controversé.

Europe 1
Par Eve Roger, édité par Séverine Mermilliod