EN IMAGES - "Gilets jaunes" : barricades, gaz lacrymogène, véhicules en feu.... les Champs-Elysées dévastés

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Quelque 8.000 "gilets jaunes" se sont réunis samedi sur les Champs-Elysées, bravant le dispositif de sécurité. Le ministre de l'Intérieur a notamment accusé des "séditieux" de l'ultra-droite d'avoir monté des barricades sur l'avenue.

EN IMAGES

Plusieurs milliers de "gilets jaunes" ont envahi samedi matin la plus belle avenue du monde, dans le cadre d'une journée de mobilisation contre la hausse des prix du carburant. Les manifestants se sont rapidement heurtés à l’important dispositif de sécurité déployé en bas des Champs-Elysées, aux abords de la place de la Concorde et du palais de l’Elysée.

Des barricades sur les Champs-Elysées. Alors que plusieurs d’entre eux ont tenté de forcer le passage, des heurts ont éclaté. En fin de matinée, des barricades formées avec le mobilier des terrasses voisines, des barrières de chantiers ou encore des jardinières, ont été dressées sur l’avenue. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et d’un camion lanceur d'eau pour tenter d’éloigner les protestataires.

Des "séditieux" d'ultra-droite. Environ 8.000 "gilets jaunes" ont été recensés dans la capitale, dont 5.000 sur les seuls Champs-Elysées, selon les chiffres communiqués par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Il a également dénoncé des violences menées selon lui par des "séditieux" d'ultra-droite qui "ont répondu à l'appel de Marine Le Pen".