Coronavirus : l'UE réserve 300 millions de doses de vaccins auprès de Sanofi

, modifié à
  • A
  • A
Le groupe Sanofi prépare un vaccin contre le coronavirus.
Le groupe Sanofi prépare un vaccin contre le coronavirus. © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
La Commission européenne a réservé au nom des 27 États membres de l'UE 300 millions de doses du vaccin contre le coronavirus en préparation par le groupe Sanofi. Des discussions sont également en cours avec d'autres fabricants. 

La Commission européenne a annoncé vendredi avoir réservé au nom des 27 Etats membres 300 millions de doses du vaccin contre le Covid-19 en préparation par le groupe Sanofi. L'exécutif européen poursuit en outre "des discussions intensives" avec d'autres fabricants de vaccins, est-il précisé dans un communiqué.

Selon Bruxelles, "le contrat envisagé avec Sanofi fournirait une option à tous les Etats membres pour acheter le vaccin". Les discussions entre la Commission et le laboratoire ont permis de mettre en place un cadre pour l'achat de 300 millions de doses, si un vaccin "sûr et efficace" est développé. "Bien que nous ne sachions pas aujourd'hui quel vaccin sera le plus efficace en fin de compte, l'Europe investit dans un portefeuille diversifié de vaccins prometteurs, basés sur différents types de technologies. Cela augmente nos chances d'obtenir rapidement un remède efficace contre le virus", a expliqué la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

Commander le vaccin à des conditions avantageuses

Quelques heures avant l'annonce européenne, Sanofi et le laboratoire britannique GSK ont annoncé qu'ils allaient recevoir jusqu'à 2,1 milliards de dollars des Etats-Unis pour le développement de leur potentiel vaccin anti Covid-19, après avoir été sélectionnés pour fournir 100 millions de doses aux Américains. Le gouvernement français a salué l'annonce de la Commission, qui "permettra à chaque Etat membre de l'Union européenne de commander à des conditions avantageuses le vaccin, une fois que celui-ci aura apporté suffisamment de preuves de son efficacité et de l'absence d'effets secondaires".

 

Mi-juin, la Commission européenne avait publié une "stratégie Vaccins". Ce plan d'action prévoit de signer des "contrats d'achat anticipé" avec les producteurs de vaccins, financés par l'instrument d'aide d'urgence (environ 2,4 milliards d'euros) mis en place pendant la crise. L'objectif est d'"assurer une production suffisante de vaccins dans l'UE" et "un approvisionnement suffisant des Etats membres".