#WomensMarch, la manifestation mondiale contre "tout ce que Trump représente"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
De Sydney à Washington, de Paris à Durban, des centaines de milliers de manifestants défilent samedi au lendemain de l'investiture du 45e président américain.
EN IMAGES

Après la parade de Donald Trump, celle de ses opposant(e)s. Des milliers de personnes manifestent samedi à travers le monde au lendemain de l'investiture du 45e président des États-Unis, à Washington.

Grand écho sur les réseaux sociaux. La "Marche des femmes", lancée en Australie et poursuivie depuis sur les différents continents, doit atteindre son point culminant dans la capitale américaine, où quelque 200.000 manifestants sont attendus pour porter des réclamations féministes mais également s'emparer de tous les thèmes sur lesquels Donald Trump tient des positions particulièrement clivantes : immigration, relations internationales, changement climatique…

 

À l'initiative de cette manifestation internationale, un simple appel lancé sur Facebook par une retraitée américaine, Teresa Shook, installée à Hawai. Son message est rapidement viral, mobilisant citoyens et associations engagées sur les différents terrains que l'action de Donald Trump menacerait. Les organisateurs ont recensé 600 événements à travers le monde… et se sont emparés des réseaux sociaux pour faire écho à cette #WomensMarch.

Rassemblements à Paris, Lyon, Marseille… À Paris, au moins 2.000 personnes, dont beaucoup de femmes et de ressortissants américains, se sont rassemblées samedi sur le parvis du Trocadéro à Paris pour protester contre "tout ce que Trump représente". Les manifestants,  qui répondaient à l'appel d'organisations féministes (Osez le féminisme, Planning familial ...) mais aussi du NPA, de SOS racisme, du mouvement LGBT, se sont ensuite rendus au mur pour la Paix installé au Champ de Mars, près de la tour Eiffel. Des rassemblements ont également eu lieu à Marseille, Lyon ou encore Montpellier.

Europe 1
Par Benoît Vittek