Entreprises, étudiants, touristes : le Brexit en trois cas pratiques

  • A
  • A
Les passagers de l'Eurostar ne verront pas leurs habitudes bouleverser par le Brexit. 1:57
Les passagers de l'Eurostar ne verront pas leurs habitudes bouleverser par le Brexit. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Le Royaume-Uni quitte officiellement l'Union européenne vendredi soir, après plusieurs années de rebondissements, et ce ne sera pas sans conséquences pour les Français. Europe 1 répond à trois questions pratiques sur le Brexit, qui concerne autant les entreprises que les étudiants ou les touristes.
ON DÉCRYPTE

Après de longs mois de rebondissements et de négociations, le Brexit devient officiel vendredi soir. Mais que va changer concrètement la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ? Europe 1 a pris trois exemples (entreprises, étudiants et touristes) qui illustrent ce tournant majeur dans l'histoire européenne. 

Pour les entreprises 

Les chefs d'entreprises qui exportent au Royaume-Uni ont encore un peu de temps pour se préparer au grand saut. En effet, les nouveaux droits de douanes entreront en vigueur dans onze mois, au 1er janvier 2021. Ce changement majeur va concerner les 3.000 sociétés françaises installées outre-Manche, et les 30.000 qui y exportent. 

Pour cela, les entreprises devront se rapprocher de la direction des douanes, qui organise des ateliers pour former aux déclarations de douane. Autre démarche utile : l'outil d’auto-diagnostic mis en ligne par la direction générale des entreprises et qui permet de faire un rapide recensement des points sensibles.

Pour les étudiants

Les étudiants qui souhaitent effectuer un semestre dans le cadre du programme européen Erasmus pourront continuer à le faire normalement jusqu'en janvier 2021. Ensuite, le Royaume-Uni et l'Union européenne devront trouver un accord pour que le semestre effectué au Royaume-Uni soit toujours reconnu et pour que les frais d'inscription ne changent pas.

Du côté d'Erasmus, on se dit assez confiant. Mais l'effet Brexit s'est déjà fait ressentir : le Royaume-Uni, qui a longtemps été la destination préférée pour les étudiants français, s'est fait doubler par l'Espagne l'an dernier.

Pour les touristes

Les touristes désireux de passer un séjour en Royaume-Uni n'auront pas de démarches particulières à effectuer. Tant que la carte d'identité est en règle, il n'y aura pas besoin de passeport, ni de visa. Idem pour les Britannique qui viennent en France.

Si votre enfant voyage seul, il lui faudra, comme à l'heure actuelle, une autorisation de sortie du territoire. Les entreprises de transport Brittany Ferries et Eursotar ont, de leur côté, garanti que les prix ne grimperaient pas.