Pollution aux particules fines dans le Grand Est : le seuil d'alerte dépassé mercredi

  • A
  • A
pollution particules fines
Pendant un épisode de pollution aux particules fines, il est recommandé d'éviter les sorties à proximité des axes routiers et les activités sportives intenses. © AFP
Partagez sur :
Cinq départements du Grand Est connaissent un épisode de pollution aux particules fines et devraient dépasser le seuil d'alerte mercredi. il est recommandé d'éviter les sorties près des axes routiers et les activités sportives intenses.

Dans cinq départements - la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, les Ardennes, la Marne et l'Aube - la procédure d'information a été déclenchée mardi et "les niveaux en particules PM10 devraient rester élevés pour le 1er janvier 2020, la persistance de cet épisode (conduisant) au déclenchement d'une procédure d'alerte", précise dans un communiqué l'association Atmo, qui surveille la qualité de l'air dans la région. 

Les feux d'artifices peuvent accroître le taux de particules fines

Les particules fines sont issues des combustibles de chauffage et des véhicules à moteur mais l'usage des feux d'artifices et autres moyens pyrotechniques pendant le réveillon "pourrait contribuer à accroître ce phénomène de pollution", explique Atmo. Ces épisodes de pollution se produisent particulièrement pendant la saison hivernale et les périodes d'inversion thermique, favorables à l'accumulation des particules dans les basses couches de l'atmosphère.

Pendant leur durée, il est recommandé d'éviter les sorties à proximité des axes routiers et les activités sportives intenses.