Yann Moix "met un terme" à la promotion de son livre

  • A
  • A
© ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :
Yann Moix vient de publier Orléans, à l'origine d'une importante polémique familiale autour des sévices qu'il prétend avoir subi dans l'enfance. Dans le sillage de cette publication, l'écrivain a reconnu avoir été, au début des années 1990, l'auteur de textes et caricatures antisémites.

Le romancier Yann Moix, au centre d'une polémique après avoir reconnu être l'auteur de textes et de dessins antisémites à l'âge de 21 ans, a choisi de "mettre un terme" à la promotion de son dernier roman, a annoncé lundi son éditeur.

"Après s'être exprimé, notamment à l'émission On n'est pas couché, l'auteur a choisi de mettre un terme à la promotion de son livre et de se mettre en retrait des médias", a indiqué la maison Grasset dans un communiqué. L'écrivain âgé de 51 ans vient de publier Orléans où il évoque les sévices qu'il aurait subis durant son enfance. Sa version des faits a été contestée par son père et son frère cadet qui accuse en fait l'écrivain d'avoir été son bourreau.

"J'assume, j'endosse tout"

À cette polémique familiale et littéraire se sont greffées de graves accusations d'antisémitisme. Mis en cause par L'Express, le romancier a reconnu avoir dessiné des caricatures antisémites et écrit des textes négationnistes dans une revue étudiante quand il avait 21 ans. "J'assume, j'endosse tout. Ce que j'ai fait à l'époque avec 3 ou 4 cons, on était des types complètement paumés", a-t-il admis. L'écrivain s'est excusé au cours de l'émission On n'est pas couché sur France 2 demandant notamment "pardon" à Bernard-Henri Levy dont il est proche.

Selon les informations d'Europe 1, le frère de l'écrivain, Alexandre Moix a demandé un droit de réponse à France 2 après l’intervention de Yann Moix samedi soir, et promet des "réponses judiciaires".