Trois jeux vidéo pour se faire peur le soir d'Halloween

, modifié à
  • A
  • A
"Luigi's Mansion 3", "Little Nightmares" et "Little Hope" : trois jeux pour frissonner à Halloween. 1:22
"Luigi's Mansion 3", "Little Nightmares" et "Little Hope" : trois jeux pour frissonner à Halloween. © Nintendo / Bandai Namco
Partagez sur :
Pas de récolte de bonbons ni de soirée déguisée : avec la crise sanitaire et le couvre-feu, Halloween ne sera pas très festif cette année. Alors, puisqu'il faut passer la soirée chez soi, pourquoi ne pas sortir sa console pour une partie de jeux vidéo ? Europe 1 vous conseille trois titres qui vont vous procurer quelques frissons.

On l’oublierait presque avec le contexte sanitaire mais c’est Halloween samedi soir ! Un moment d'ordinaire festif pour petits et grands. Sauf que, Covid et couvre-feu oblige, impossible pour les enfants de sortir déguisés pour aller réclamer des bonbons aux voisins. Pas non plus de soirée déguisée entre amis, ni de séance de cinéma à minuit pour se faire peur… Heureusement, pour s’offrir quand même quelques frissons, il reste les jeux vidéo, le loisir parfait quand on reste chez soi. Seul ou entre amis, Europe 1 a sélectionné trois jeux parfaits pour une soirée d'Halloween. Allumez votre ordinateur ou votre console mais éteignez la lumière… 

Luigi's Mansion 3, pour des frissons rigolos

On commence avec un jeu pour les enfants : l'incontournable Luigi’s Mansion 3 ! Sorti en 2019, il s'agit d'un des meilleurs jeux de la Nintendo Switch. L'histoire est assez simple : Luigi, Mario, Peach et leurs amis passent leurs vacances dans un hôtel. Mais pas de chance : il est hanté ! Seul à ne pas se faire capturer par le Roi Boo, Luigi va devoir sauver ses camardes en débarrassant l’hôtel de fantômes plutôt rigolos, à l'aide… d'un aspirateur. Grâce à un scientifique un peu fou, notre héros froussard est aussi épaulé par son double gluant, Gluigi.

Luigi's Mansion 3 est une réussite à tous les niveaux : visuellement très riche, servi par un gameplay malin et une ambiance à la fois effrayante et amusante, le jeu se savoure tout au long de la quinzaine d'heures que dure l'aventure. Chaque étage de l'hôtel possède son propre univers (désert égyptien, plateau de cinéma, jungle tropicale…) de sorte qu'on ne se lasse jamais. Idéal pour les enfants (il est jouable à partir de 7 ans), il amusera tout autant les parents. Parfait pour une soirée confinée en famille avec un paquet de bonbons et une citrouille éclairée ! 

Little Nightmares, pour vivre un cauchemar d'enfant

Oubliez les gentils fantômes de Luigi’s Mansion, on passe cette fois aux monstres inquiétants de Little Nightmares. Si vous l’aviez raté à sa sortie en 2017, cette soirée d'Halloween est l’occasion de rattraper ce jeu hyper original de 2017 (disponible sur PC, Mac, PS4, Xbox One et Nintendo Switch). On y incarne Six, une petite fille de 9 ans vêtue d’un ciré jaune. Prisonnière sur un étrange bateau, il va falloir l’aider à s’échapper en évitant les êtres humains énormes et difformes qui peuplent les lieux. La fillette n’a pas de pouvoir, on ne peut pas se battre. Donc il faut se cacher au bon moment, ramper sous les tables, grimper sur les étagères, etc… 

Little Nightmares se démarque des autres jeux du genre par une direction artistique splendide. Avec d’abord une ambiance effrayante, des pièces plus glauques les unes que les autres et des monstres qui peuvent surgir à n’importe quel moment. Le boucher avec son grand couteau, les poupées désarticulées, la bibliothèque plongée dans le noir : sursauts garantis ! Le jeu peut faire peur (il est interdit aux moins de 16 ans) mais il n’est pas violent. Il y a un côté éthéré : le bateau et ses occupants semblent sortis tout droit d’un rêve, ou plutôt d’un cauchemar d’enfant. Dans l’esprit, Little Nightmares rappelle par moment les films de Tim Burton.

Little Hope, pour une nuit de terreur

On termine avec un jeu d'horreur, un vrai : Little Hope, le deuxième épisode d’une licence récente appelée The Dark Pictures Anthology. Après Man of Medan, un premier essai terrifiant sorti en 2019, la recette reste la même : un narrateur vous raconte le début d’une histoire que vous allez ensuite vivre par vous-même… Cette fois, on a le droit à une histoire de sorcellerie. Cinq amis se retrouvent piégés dans la ville fantôme de Little Hope. Ville dans laquelle, en 1692, de nombreuses femmes accusées de sorcellerie ont été brûlées, noyées et torturées… 

Là, clairement, on est dans l’horreur pure, âmes sensibles s’abstenir… Les héros que l’on incarne font face à une malédiction qui ne leur fera pas de cadeaux. On alterne entre l'horrible chasse aux sorcières du 17ème siècle et le sort des cinq malheureux dans le présent. Objectif : comprendre ce qui s'est joué il y a 300 ans pour espérer survivre. Et tout le sel du jeu, ce sont les choix qu’il faut faire régulièrement. Par exemple, à un moment, deux des amis du héros sont en danger. Vous ne pouvez en sauver qu’un et ce choix aura des conséquences pour la suite.

Little Hope est très cinématographique, inspiré des slasher, ces films dans lesquels un groupe de jeunes est poursuivi par un tueur psychopathe ou une créature démoniaque. En général, il y a un mort par quart d’heure, ça ne fait pas dans la dentelle… Là, c’est pareil ! Attention, le jeu est réaliste et la violence dépeinte parfois brutalement. On est vraiment mis à la place des héros, on tremble pour eux. Et en même temps, il faut rester lucide pour essayer de faire les bons choix. Plus facile à dire qu'à faire quand on est poursuivi par des sorcières en colère…