Joséphine Baker au Panthéon : son histoire racontée aux enfants

  • Copié
Eloïse Bertil , modifié à
Joséphine Baker, artiste et résistante, est la sixième femme à faire son entrée au "temple des Grands hommes". Américaine naturalisée française le 30 novembre 1937, Joséphine Baker fait partie de celles qui, dans l’ombre, ont joué un rôle important dans la Libération de la France. Son destin unique est raconté dans le podcast "Les voyages d’Amélia au cœur de l’Histoire", co-produit par Deezer et Europe 1 Studio, à écouter à partir de 7 ans.
PODCAST

A l’image de nombreuses résistantes françaises, Joséphine Baker est longtemps restée dans l’oubli. Son entrée au Panthéon est pour beaucoup de Français l'occasion de redécouvrir son parcours unique. Et pour les enfants ? A partir de 7 ans, le podcast "Les Voyages d'Amélia au cœur de l'Histoire", coproduit par Deezer et Europe 1 Studio, lui consacre justement un épisode spécial en deux parties. Dans ce récit qui mêle Histoire et fiction, Amélia, une fillette de 10 ans qui a le goût de l'aventure, et Granny, la vieille antiquaire qui vit au coin de la rue, partent à la rencontre de la grande Joséphine Baker, à la fois artiste, résistante et militante.

Pour écouter Les Voyages d'Amélia, c'est gratuit :

Comment la chanteuse et danseuse américaine en est-elle venue à risquer sa vie pour lutter contre l’occupation nazie auprès de la Résistance ? En grimpant dans un ascenseur magique, une vraie machine à remonter le temps, la voix d'Amélia fait découvrir aux plus jeunes la vie de cette héroïne de la Seconde Guerre mondiale. 

"J’ai deux amours, mon pays et Paris"

Née en 1906 aux Etats-Unis, Joséphine Baker est issue d’un milieu très pauvre. Dans le podcast, Granny raconte à Amélia que pour aider ses parents financièrement, Joséphine travaille en tant que femme de ménage chez des familles aisées. A l'époque, la jeune Joséphine n’en oublie pas pour autant son rêve : devenir danseuse professionnelle. Grâce à son talent, elle parvient à intégrer une troupe d’artistes, avec qui elle fait une tournée des Etats-Unis.

>> Ecoutez ou réécoutez tous les épisodes des "Voyages d'Amélia au coeur de l'Histoire" : dans l'Egypte antique, à la cour de Louis XIV, à la découverte des dinosaures, dans l'atelier de Christophe Colomb ou à la rencontre de Pocahontas, en cliquant ici

Lorsqu’à l’âge de 19 ans, elle quitte sa terre natale pour la France, son succès se fait international : Joséphine devient une icône des cabarets parisiens et y fait connaître le "charleston". C’est aussi à cette époque qu’elle se met à chanter son amour pour la Ville Lumière : "J'ai deux amours, mon pays et Paris".

Une Américaine devenue résistante pour la France

Cette notoriété, Joséphine Baker va la mettre au service de la Résistance pendant la Seconde guerre mondiale. Dans l’épisode des "Voyages d'Amélia au coeur de l'Histoire" qui retrace son histoire, les personnages de Amélia et Granny assistent à sa rencontre secrète avec Jacques Abtey, grand directeur du contre-espionnage français. Joséphine Baker veut rendre service au pays qui lui a permis de vivre son rêve. "J’ai la nationalité française, maintenant. C’est la France qui a fait qui je suis", glisse son personnage à Jacques Abtey devant les yeux ébahis de la petite Amélia.

La carrière de la vraie Joséphine Baker est de fait la couverture parfaite pour une espionne : personne ne se doute de son implication au sein de la Résistance. Pourtant, la star des cabarets parisiens y tient un rôle clé : pendant sa grande tournée musicale du Maroc au Moyen-Orient, elle pourra espionner les agissements des Nazis et les reporter à la Résistance. Sa réputation d’artiste lui permettra aussi de se rapprocher de grands personnages, notamment de Mussolini lui-même. 

L’après-guerre : de résistante à militante

Lorsque la guerre s’achève en 1945, Joséphine Baker retourne aux Etats-Unis pour défendre les droits des Noirs américains. En 1963, Joséphine Baker participe notamment à la Marche de Washington de Martin Luther King, un moment-clé dans la lutte pour les droits civiques des afro-américains. Ce jour-là, Joséphine Baker prend la parole devant 250.000 personnes, vêtue... de sa tenue de résistante française. 

En une vingtaine de minutes, l'épisode du podcast "Les Voyages d’Amélia au cœur de l’Histoire" rend le parcours de Joséphine Baker accessible aux enfants de 7-11 ans... et à tous ceux qui les entourent. La panthéonisation de Joséphine Baker est l’occasion de faire découvrir aux plus jeunes le récit unique de la vie de ce personnage féminin exemplaire de par son courage et son engagement.

 

Texte : Thomas Le Petit Corps
Réalisation : Christophe Daviaud
Direction artistique : Xavier Jolly et Christophe Daviaud
Générique : Julien Tharaud
Production : Fannie Rascle
Conseiller production : Bloom, la radio des enfants
Diffusion et communication : Europe 1 Studio