Déconfinement : quelles conséquences pour les départements classés "rouges" ?

, modifié à
  • A
  • A
La classification des départements français doit être dévoilée jeudi soir (photo d'illustration). 1:27
La classification des départements français doit être dévoilée jeudi soir (photo d'illustration). © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
La classification annoncée mardi par Edouard Philippe doit être détaillée par Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, jeudi soir : certains départements seront "verts" et d'autres "rouges", en fonction de plusieurs critères mesurant la circulation du coronavirus sur leur territoire. Europe 1 fait le point sur les impacts concrets de ce code couleur. 

Les Français seront fixés jeudi soir. Jerôme Salomon, le directeur général de la Santé, doit présenter la première carte des départements en vue du déconfinement, avec un classement par couleur : rouge ou vert, en fonction de plusieurs critères, tels que la saturation des services de réanimation ou les capacités de tests du coronavirus. Europe 1 fait le point sur les conséquences concrètes qu'aura ce classement pour les habitants des différentes localités. 

 

Des collèges, parcs et jardins fermés dans les départements rouges

Quand un département sera classé rouge, l'Etat pourra décider d'y laisser fermer certains collèges, parcs et jardins. Mais pour les écoles primaires ou maternelles, ce sera au maire de décider si oui ou non les élèves retournent en classe. 

Idem pour la réouverture des commerces : le maire et les préfets pourront décider localement de les fermer, en fonction de la situation sanitaire, ou de les ouvrir, mais en y imposant le port du masque, par exemple.

 

Des déplacements entre départements de différentes couleurs ? 

En revanche, pour tous les départements, plus d'attestation nécessaire pour se déplacer à moins de 100 kilomètres de chez soi, même dans une zone rouge. Concernant les plus longs trajets, la réflexion est toujours en cours. L'autre grande question est d'ailleurs de savoir s'il sera possible de quitter un département rouge pour se rendre dans un département vert. S'il est à moins de 100 kilomètres, la réponse est a priori oui. Impossible de contrôler ce genre de déplacements explique Matignon.

Cette carte "bicolore" sera actualisée de jour en jour, jusqu'au 7 mai, et les décisions qui en découlent seront appliquées dès le 11. Ensuite, la classification sera réactualisée régulièrement. Il y aura donc des départements qui pourront passer du rouge au vert, mais aussi, si la situation empire, du vert au rouge.

Europe 1
Par Matthieu Bock, édité par Margaux Lannuzel