Le mariage du prince Harry et Meghan, une aubaine commerciale pour la ville de Windsor

  • A
  • A
1:31
© Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :
Dans exactement 20 jours, le prince Harry et Meghan Markle se diront oui. Un événement pour la famille royale d'Angleterre, qui a déjà des répercussions économiques très positives sur la ville de Windsor.
REPORTAGE

A Windsor, le compte à rebours a commencé. Le 19 mai, le prince Harry épousera l'Américaine Meghan Markle à la chapelle Saint-Georges. Plus de 100.000 visiteurs sont attendus le jour J. Le mariage devrait rapporter à l’économie britannique un peu plus d’un milliard d’euros. Et la commune de Windsor, où se déroulera la noce, compte bien en profiter.

Le succès des produits dérivés. Sur la place du château, la relève de la garde laissera place au cortège des mariés. Pas de temps à perdre : les façades sont repeintes et les trottoirs abîmés sont réparés. Dans la boutique de souvenirs Kings and Queens, Dereck redécore la vitrine avec un mug à l'effigie des fiancés, à 14 euros l'unité. "On en vend des tonnes ! C'est de la porcelaine fine, donc c’est assez cher mais ça les vaut", explique-t-il au micro d'Europe 1. Il désigne un autre de ses produits phares : "Là-haut, dans la vitrine, on a le torchon mariage, l’un des produits favoris. Tout le monde en a besoin, il faut bien essuyer sa vaisselle, donc autant le faire sur le visage de Harry que sur quelque chose d’autre ! On en vend des centaines", s'enthousiasme le commerçant. 

 

Une bière créée spécialement pour le mariage. Une bière, la spéciale "Harry and Meghan", a aussi été créée en l'honneur des mariés. Elle est produite dans l'unique brasserie de la ville. Willy, le patron des lieux, a marié l'orge qui pousse dans les jardins de la reine avec du houblon provenant d'une ferme américaine. "Ça donne une bière du style 'pale ale' anglaise classique, avec cette petite touche de modernité qu'apporte le houblon américain. Ça lui donne ce goût fruité fantastique !", décrit le brasseur sur Europe 1. "Physiquement, dans cette bière, il y a plus de Harry car on y a mis plus d'orge. Mais c’est Meghan qui lui donne tout son goût", souligne-t-il dans un clin d’œil. Willy espère en vendre 70.000 litres à des pubs et des particuliers, qui seront sans doute nombreux à trinquer à la santé des mariés.

Europe 1
Par Anaïs Cordoba, édité par A.H.