Covid : les réanimations en hausse, la pression hospitalière reste forte

, modifié à
  • A
  • A
Les réanimations repartent à la hausse selon le dernier bilan.
Les réanimations repartent à la hausse selon le dernier bilan. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Les hospitalisations en réanimation sont repartis à la hausse lundi. Dans le même temps, les contraintes liées à l'épidémie de Covid-19 commencent à se desserrer avec la fin des restrictions de déplacement à plus de 10km de chez soi ainsi que le retour en classe des collégiens et des lycéens. 
L'ESSENTIEL

Selon le dernier bilan, les réanimations pour cause de Covid-19 repartent à la hausse. Dans ce contexte, après quatre semaines d'absence, les lycéens et collégiens retrouvent leur établissement ce lundi, mais toujours en demi-jauge pour certains. Cette première étape de déconfinement progressif en France liée au coronavirus signe également la fin des restrictions de circulation au-delà de 10 km ainsi que des attestations. Le couvre-feu à 19 heures reste lui en vigueur.

En Europe, le Danemark a renoncé à utiliser le vaccin de Johnson & Johnson à cause de possibles effets secondaires graves. 

Les principales informations à retenir :

  • 105.130 morts en France selon le dernier bilan du gouvernement, les réanimations en hausse
  • Les collégiens et lycéens retournent en classe ce lundi
  • Invité d'Europe 1, Jean-Michel Blanquer s'est dit opposé à un bac "100% contrôle continu"
  • Les déplacements à plus de 10 km de chez soi sont de nouveau autorisés
  • Le Danemark renonce au vaccin Johnson & Johnson à cause de possibles effets secondaires graves

Le déconfinement débute en France

Les contraintes liées à l'épidémie de Covid-19 commencent à se desserrer en France, sur fond de lente décrue des hospitalisations. Les collégiens et lycéens retrouvent en effet le chemin des classes ce lundi. Les lycéens vont évoluer pour l'heure en demi-jauge, avec une alternance de classe en présentiel et distanciel. Les collégiens quant à eux font leur rentrée en présentiel, sauf les élèves de 4e et 3e des quinze départements les plus touchés par la pandémie, qui feront aussi leur rentrée en demi-jauge.

Cette journée signe également la fin des restrictions de déplacement à plus de 10km de chez soi. Le couvre-feu à 19 heures reste lui par ailleurs en vigueur et sera repoussé à 21 heures le 19 mai, date prévue pour la réouverture des commerces, des terrasses, des musées, des salles de cinémas et des théâtres avec des jauges limitées.

Les réanimations augmentent légèrement 

Le nombre de malades du coronavirus dans les services de réanimation, stable dimanche, augmente légèrement ce lundi, et dépasse les 5.600 patients, selon les chiffres de Santé publique France. Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptaient 5.630 patients lundi, dont 386 admis ces dernières 24 heures, contre 5.585 dimanche.

Le total des patients Covid à l'hôpital est également en légère hausse, à 28.950, contre 28.818 la veille, avec 1.495 nouvelles hospitalisations dans les dernières 24 heures. Un total de 311 personnes sont mortes du coronavirus à l'hôpital dans les dernières 24 heures, contre 113 la veille portant le bilan à 105.130 morts en France. En 24 heures, le nombre de nouveaux cas positifs confirmés est de 3.760, un chiffre toujours plus bas le lundi après le week-end où moins de tests sont réalisés.

Pas de contrôle continu "intégral" au bac, assure Blanquer

"Je reste ouvert sur les aménagements possibles, mais je tiens quand même à ce qu'on ne passe pas au contrôle continu intégral", a affirmé lundi sur Europe 1 le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, à propos de l'édition 2021 du baccalauréat. D'autres aménagements devraient être décidés "pour ne pas piéger les élèves", assure-t-il avant de recevoir les organisations lycéennes et syndicales. 

Le ministre a par ailleurs rappelé que les familles des lycéens avaient "le droit de refuser" les autotests déployés dans les établissements dès la semaine prochaine

Près de 45 millions de doses livrées en France 

Deux millions de vaccins AstraZeneca doivent arriver en France cette semaine. Au total, durant le mois de mai, 45 millions de doses, tous vaccins confondus, doivent être réceptionnées. Il va donc falloir trouver beaucoup de volontaires. 

Selon le gouvernement, les objectifs de 20 millions de primo-vaccinés le 15 mai et 30 millions le 15 juin seront tenus. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, l’a encore répété dimanche sur Europe 1. Mais pour atteindre ces seuils, il faudra quand même accélérer sensiblement le rythme, et passer à 250.000 voire 300.000 injections quotidiennes. Lors de la meilleure journée, vendredi dernier, 550.000 doses ont été injectées. Lisez nos précisions dans cet article.

La SNCF met en vente 5 millions de billets à moins de 39 euros

La SNCF lance sa collection d’été, lundi : 5 millions de billets à moins de 39 euros sur 3.000 destinations. Ces tarifs sont valables deux semaines seulement et ils sont destinés à remplir les trains pour les mois de juillet et août, quelques jours après les annonces de déconfinement progressif du président de la République. Ces 5 millions de billets représentent un quart des ventes attendues pour l'été. Et la SNCF souhaite attirer autant de voyageurs qu'en juillet-août 2020, soit 20 millions de personnes. Lisez notre article. 

Les cures thermales rouvriront le 19 mai

Les cures thermales, qui sont fermées depuis six mois à cause de la pandémie de Covid-19, pourront rouvrir le 19 mai avec une jauge de 50% de curistes, a indiqué lundi l'organisme qui représente le secteur. Ces derniers mois, le secteur du thermalisme s'est alarmé à plusieurs reprises des conséquences des deux périodes de fermeture (de mars à juin pour le premier confinement puis depuis fin octobre). 

Selon le CNETh (Conseil national des établissements thermaux), les établissements thermaux, qui représentent 10.000 emplois directs et 100.000 emplois indirects, ont enregistré 110 millions d'euros de pertes en 2020. Leur fréquentation a chuté de près des deux tiers (580.000 curistes en 2019 contre 200.000 en 2020).

Le Danemark renonce au vaccin Johnson & Johnson

Premier pays en Europe à abandonner le vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 en avril, le Danemark a annoncé lundi faire également une croix sur celui de Johnson & Johnson à cause de possibles effets secondaires graves, malgré les feux verts du régulateur européen et de l'OMS pour l'utiliser. 

"L'autorité nationale de santé danoise a conclu que les avantages de l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson ne l'emportent pas sur le risque de provoquer un éventuel effet indésirable, le VITT (un type très rare de thrombose lié à l'injection du sérum), chez les personnes qui reçoivent le vaccin."

Bruxelles veut permettre aux voyageurs de pays tiers vaccinés de venir dans l'UE

A l'approche des congés d'été, la Commission européenne a proposé lundi de permettre l'entrée dans l'UE aux voyageurs en provenance de pays tiers ayant reçu les doses nécessaires de vaccins anti-Covid autorisés au niveau européen, selon un communiqué. "La Commission propose (aux Etats membres) de permettre l'entrée dans l'UE pour des motifs non essentiels, non seulement aux personnes venant de pays dont la situation épidémiologique est bonne, mais aussi aux personnes qui ont reçu la dernière dose recommandée d'un vaccin autorisé dans l'UE", précise le texte.

En Grèce, réouverture des terrasses de cafés et restaurants après six mois de fermeture

Après six mois de fermeture, les cafés et les restaurants, partout en Grèce, ont rouvert lundi leurs terrasses par des températures estivales. Des mesures strictes sont par ailleurs en vigueur : les employés devront notamment réaliser des autotests une fois par semaine et porter des masques. Six personnes maximum à table sont autorisées et la fermeture des établissements est prévue à 23 heures pour respecter le couvre-feu toujours en vigueur.

Au moins 330.000 personnes travaillent dans le secteur de la restauration. D'après le président du syndicat des restaurateurs, Yorgos Kavvathas, des dizaines de restaurants, bars et cafés ont déjà mis la clef sous la porte dans le centre d'Athènes et de Thessalonique. Six établissements sur dix sont menacés de fermeture. 

Plus de 3,2 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 3.203.937 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (577.045), devant le Brésil (407.639), le Mexique (217.233), l'Inde (218.859) et le Royaume-Uni (127.538).

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP