Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

  • A
  • A
Un test PCR positif ne signifie pas forcément que vous êtes contagieux. 2:27
Un test PCR positif ne signifie pas forcément que vous êtes contagieux. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Dans "Sans Rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed répond à Mathilde, une auditrice qui se demande pourquoi certains tests PCR sont encore positifs plusieurs semaines après avoir été malade. Le spécialiste explique que cela se produit quand certains patients gardent des traces non contagieuses du virus dans leur organisme.

Pourquoi certains tests PCR sont-ils toujours positifs longtemps après une contamination ? C'est la question que se pose Mathilde, une auditrice qui semble avoir une connaissance qui a contracté le coronavirus. Dans "Sans Rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed la rassure en expliquant qu'un test positif ne signifie pas forcément que la personne est contagieuse. C'est pour cela que les autorités sanitaires préconisent un isolement de 7 à 10 jours après une infection au coronavirus. Mais le spécialiste détaille également le casse-tête de la positivité des tests engendrée par l'arrivée des variants. 

Un PCR positif ne signifie pas forcément que vous êtes contagieux

"Tout dépend des patients : certains vont en effet garder dans leur organisme une petite excrétion du virus. Et les techniques de détection via le test PCR sont tellement performantes qu'elles les détectent, quand bien même ces traces ne sont plus contagieuses. C'est pour cela qu'il est désormais inutile de faire un test de contrôle après un premier PCR positif avec la souche historique. D'une part, on ne sait pas quoi faire de cette information, et surtout cela ne prouve pas votre contagion. 

Mais l'apparition des variants du Covid a complètement changé la donne, au point de devenir un véritable casse-tête. Car les recommandations changent tous les quatre matins. Si par exemple vous faites un PCR qui s'avère positif au variant brésilien ou sud-africain, vous devez faire un test de contrôle entre 7 et 10 jours plus tard pour être sûr de ne plus être contagieux et lever l'isolement. En revanche, on ne fait pas ce test de contrôle avec le variant britannique. C'est donc une situation très complexe, y compris pour les médecins.  

Le coup de gueule sur les Covid longs

Par ailleurs, les Covid longs ne sont plus contagieux après un mois, quand bien même ils peuvent avoir des symptômes, comme une grande fatigue par exemple. Il peut y avoir des mécanismes dans ce phénomène que l'on ne comprend pas encore. 

Mais ce qu'il faut bien comprendre avec les Covid longs, c'est que l'on est en train de créer 10% à 15% de Covid longs chez des jeunes de 30 ans en bonne santé qui vont avoir des symptômes pendant très longtemps. Au rythme actuel de l'épidémie, ce sont donc des milliers de personnes qui deviennent des malades chroniques dans l'indifférence générale. C'est aussi pour cela qu'il faut limiter au maximum l'épidémie. Le Covid n'est pas une maladie anodine, et avoir seulement deux ou trois jours de fièvre n'empêche pas d'avoir des symptômes plusieurs semaines plus tard."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed