Une vague de froid extrême balaye le nord des Etats-Unis

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Depuis mercredi, le nord-est des Etats-Unis grelotte à cause de températures polaires descendant jusqu'à -51 degrés. 
EN IMAGES

Le nord des Etats-Unis a été saisi mercredi par des températures et un vent polaires venus de l'Arctique, poussant les autorités à mettre en place des mesures d'urgence pour protéger les populations les plus fragiles. Le redoux n'est attendu que pour la fin de la semaine.

Une "masse d'air arctique". Cette "masse d'air arctique sans précédent" devait provoquer des températures extrêmes avec des ressentis de -34 à -51 degrés Celsius dans les plaines du Nord, la région des Grands lacs et dans le nord du "Midwest", selon les services météorologiques (NWS).

Administrations et transports fortement perturbés. Dans le nord-ouest du Minnesota, le mercure est descendu à -40 degrés Celsius à six heures du matin dans la petite ville de Mahnomen, avec un ressenti à -53 degrés. Les autorités de l'Illinois, du Wisconsin et du Michigan ont émis des bulletins d'alerte pour mercredi qui devait être la journée la plus froide de cet épisode polaire affectant quelque 60 millions d'habitants.

Sur ordre de la gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, les administrations de l'Etat sont fermées jusqu'à vendredi et les fonctionnaires considérés comme non essentiels sont restés chez eux. Les écoles ont également fermées alors que le mercure devait rester entre -30 et -40 degrés Celsius jeudi, selon le NWS. Le vent glacial descendu du cercle arctique et qui se dirige vers la côte Est du pays a déjà fait au moins cinq morts, selon les médias, et a provoqué de nombreuses perturbations. Le trafic aérien est également perturbé. Face à la détérioration des conditions météo, la poste américaine, le US Postal Service, a indiqué suspendre sa distribution de courrier mercredi dans six Etats: l'Illinois, l'Iowa, le Minnesota, les Dakota du Nord et du Sud et le Wisconsin.