Covid-19 : la pression hospitalière poursuit sa décrue

, modifié à
  • A
  • A
Moins de 17.000 personnes sont hospitalisées en France, dont 3.028 en soins critiques.
Moins de 17.000 personnes sont hospitalisées en France, dont 3.028 en soins critiques. © AFP
Partagez sur :
Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés continue de baisser samedi dans les hôpitaux français. Des chiffres encourageants, à condition que la vaccination permette également de venir à bout des variants. Or, le vaccin Pfizer est efficace contre le variant indien, mais de façon "légèrement" diminuée, selon une étude de l'Institut Pasteur.
L'ESSENTIEL

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en France a continué de baisser lentement samedi. Une amélioration de la situation qui pousse de nombreux Français à profiter de leur liberté retrouvée. Mais le variant indien continue d'inquiéter les autorités. Nouvelle plutôt rassurante : le vaccin Pfizer produit des anticorps qui sont capables de le neutraliser, avec toutefois une "efficacité légèrement diminuée", selon une étude de chercheurs de l'Institut Pasteur.

Les principales infos à retenir

  • La pression hospitalière continue de baisser en France
  • Le vaccin Pfizer efficace contre le variant indien, mais de façon "légèrement" diminuée
  • Un concert-test d'Indochine a lieu samedi soir
  • Le Vietnam a découvert un nouveau variant "hybride"

La pression hospitalière poursuit sa décrue

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés a continué de baisser lentement samedi, avec moins de 17.000 personnes hospitalisées dont 3.028 en soins critiques, selon les données de Santé publique France. Actuellement 16.847 patients atteints du coronavirus sont accueillis dans les hôpitaux français (contre 17.272 vendredi), dont 334 au cours des dernières 24 heures (539 la veille). Il y a une semaine, 19.765 malades du Covid étaient hospitalisés.

Les services de soins critiques, où sont soignés les malades du Covid-19 les plus gravement atteints et qui comprennent les lits de réanimation, ont enregistré 3.028 malades (3.104 la veille), soit environ 500 de moins qu'il y a une semaine. Ces services ont admis 93 nouveaux patients Covid (155 le jour précédent).

La vaccin Pfizer efficace contre le variant indien, mais de façon "légèrement" diminuée 

Le vaccin Pfizer produit des anticorps qui sont capables de neutraliser le variant indien du coronavirus, avec cependant une "efficacité légèrement diminuée" en laboratoire, selon une étude de chercheurs de l'Institut Pasteur. Chez les personnes vaccinées avec deux doses du vaccin Pfizer, les anticorps présents dans leur sérum sanguin sont efficaces sur le variant anglais, mais légèrement moins efficaces contre le variant indien étudié, selon ces travaux parus sur le site de pré-publication BioRxiv. Malgré "une efficacité légèrement diminuée, d'après les tests en laboratoire, le vaccin Pfizer est probablement protecteur", rassure Olivier Schwartz, coauteur de l'étude et directeur de l'unité virus et immunité à l'Institut Pasteur (Paris).

Les chercheurs ont également testé l’efficacité du vaccin AstraZeneca sur ces variants, mais seulement à partir du sérum de personnes vaccinées avec une seule dose du vaccin britannique, n’ayant "pas accès à des échantillons de vaccinés avec deux doses" au moment de l’étude, a précisé Olivier Schwartz. Les résultats de l’étude, réalisée avec des hôpitaux universitaires français, montrent qu’une dose du vaccin AstraZeneca, un vaccin efficace contre le variant anglais, "fonctionne très peu contre les variants indiens et sud-africains". Une seule dose de ce vaccin apparaît donc "peu ou pas du tout efficace" contre le variant indien, souligne le chercheur. 

Un concert-test d'Indochine prévu samedi

5.000 spectateurs ont rendez-vous samedi pour danser au son d'Indochine dans la fosse de Bercy à Paris, lors d'un concert doublé d'une étude scientifique très attendu par un secteur durement éprouvé par le Covid-19. Pas de distanciation, mais masque obligatoire. Et pour respecter le couvre-feu toujours en vigueur à 21h, le concert gratuit démarre avec une première partie électro assurée dès 17h par Etienne de Crécy, avant l'arrivée de Nicola Sirkis et sa bande à 18h. Sélection des spectateurs, protocole sanitaire... Plus de détails dans cet article

À Barcelone, en Espagne, un concert-test sur le même modèle à déjà eu lieu avec succès en mars dernier, et six personnes sur 5.000 avaient contracté le virus dans les deux semaines suivant le concert.

Le Vietnam a découvert un nouveau variant "hybride"

Le Vietnam a découvert un nouveau variant du Covid-19, qui se transmet rapidement dans l'air, et est un variant "hybride combinant le virus indien et le britannique", ont rapporté samedi les médias d'Etat. Cette nouvelle a été annoncée alors que le pays fait face à une nouvelle vague de contaminations sur plus de la moitié de son territoire, y compris les zones industrielles et les grandes villes, dont Hanoï et Ho Chi Minh Ville.

Le Vietnam avait été jusqu'à récemment très peu touché par le virus. Le pays communiste avait même été applaudi l'an dernier pour sa réponse vigoureuse au virus, avec des quarantaines de masse et un système strict de traçage et d'isolement. Mais l'actuelle vague d'infections inquiète la population, et les autorités ont réagi en limitant fortement les mouvements et l'activité. Cafés, restaurants, salons de coiffure mais aussi sites touristiques ou religieux ont été fermés dans plusieurs régions du pays.

Fin des aides aux entreprises : le gouvernement veut y aller progressivement

Invité samedi d'Europe 1, le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt a assuré que l'Etat resterait au chevet des entreprises tant qu'elles seraient en difficulté. Et pour la fin progressive de ces aides, "nous irons beaucoup moins vite pour les secteurs qui connaissent encore des difficultés", précise le ministre. Lisez ici son interview.

Le ministre a également indiqué samedi que le déficit du budget de l’État allait atteindre en 2021 "environ 220 milliards d'euros" cette année, soit près de 47 milliards de plus que ce qui avait été budgété en loi de finances initiale, en raison des dépenses massives engagées pour soutenir la reprise de l'économie.

Le vaccin Pfizer approuvé par le régulateur européen pour les 12-15 ans

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé vendredi l'utilisation du vaccin anti-Covid Pfizer/BioNTech pour les 12-15 ans. Le produit devient donc le premier vaccin à être autorisé pour les adolescents au sein des 27 pays de l'Union européenne. "Comme prévu, le comité des médicaments à usage humain de l'EMA a approuvé aujourd'hui l'utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les adolescents de 12 à 15 ans", a déclaré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie vaccinale de l'EMA, lors d'une conférence de presse.

Inquiétude autour de traitements contre la sclérose en plaques

Certains traitements contre la sclérose en plaques, les anti-CD20, semblent annuler la protection des vaccins contre le Covid-19 et augmentent le risque de faire une forme grave, s'alarment des spécialistes de la sclérose en plaques avant la journée mondiale de cette maladie, dimanche."Les patients traités avec cette classe de traitements sont à la fois plus exposés aux formes graves de Covid et risquent de moins bien répondre à la vaccination", explique à l'AFP le neurologue Jean Pelletier, de la Fondation Arsep (Aide à la recherche sur la sclérose en plaques).

Les deux médicaments concernés sont le rituximab et l'ocrelizumab. Administrés "sous la forme de perfusions tous les six mois", ils sont "extrêmement efficaces dans le traitement de fond de la sclérose en plaques", selon le Pr Pelletier. Mais du point de vue du Covid, c'est en revanche la double peine.

70% de la population mondiale vaccinée pour mettre fin à la pandémie

La pandémie de Covid-19 ne sera terminée qu'après la vaccination d'au moins 70% de la population mondiale, a prévenu vendredi le directeur Europe de l'Organisation mondiale de la santé, Hans Kluge, qui s'inquiète de la plus forte contagiosité observée pour les nouveaux variants du virus, dont le variant indien.

"Ne croyez pas que la pandémie est finie" : l'épidémie ne sera terminée qu'après la vaccination d'au moins 70% de la population mondiale, a-t-il déclaré, appelant à accélérer la vaccination et à rester vigilant alors que le continent déconfine. Dans les 53 territoires que compte la région Europe selon les critères de l'OMS, seulement 26% de la population a reçu une première dose de vaccin. Dans l'UE, 36,6% ont reçu au moins une dose de vaccin, selon un comptage réalisé par l'AFP, et 16,9% sont entièrement vaccinés.

Plus de 3,5 millions de morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3.524.960 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 10H00 GMT. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 593.962 décès pour 33.240.431 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. 

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 459.045 morts et 16.391.930 cas, l'Inde avec 322.512 morts (27.729.247 cas), le Mexique avec 223.072 morts (2.408.778 cas), et le Royaume-Uni avec 127.768 morts (4.477.705 cas).