Coronavirus : le nombre de patients en réanimation continue de baisser

, modifié à
  • A
  • A
La tension reste forte en réanimation, mais continue de baisser.
La tension reste forte en réanimation, mais continue de baisser. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Le nombre de malades du Covid-19 recensés dans les services de réanimation a continué de reculer mardi, en passant sous la barre des 4.800 patients. Par ailleurs, l'Assemblée nationale a voté contre l'article du projet de loi de sortie progressive de l'état d'urgence sanitaire qui comprend le controversé "pass sanitaire", mais une seconde délibération est prévue. La campagne de vaccination, elle, a continué de s'accélérer.
L'ESSENTIEL

Contre toute attente, l'Assemblée nationale a voté mardi contre le controversé "pass sanitaire", le MoDem lâchant LREM pour protester contre le flou du texte. Mais une seconde délibération devrait avoir lieu. Concernant la campagne de vaccination, qui s'accélère, Doctolib a annoncé mardi matin que la prise de rendez-vous pour la vaccination des plus de 18 ans du jour au lendemain était ouverte, soit 24 heures plus tôt que ce qui était prévu initialement. La plateforme attend également plus d'un million d'injections pendant le pont de l'Ascension.

Dans les services de réanimation, la tension restait forte mardi mais le nombre de patients a continué de baisser et est passé mardi sous la barre des 4.800.

LES INFORMATIONS DE MARDI A RETENIR

  • 4.743 malades en réanimation,  236 nouveaux décès recensés dans les dernières 24 heures
  • Les députés ont voté contre le projet de "pass sanitaire", une seconde délibération attendue
  • Les rendez-vous pour les plus de 18 ans sont ouverts
  • Des jauges à 50% pour les terrasses des bars et des restaurants le 19 mai
  • Les anticorps restent dans le sang au moins 8 mois, selon une étude

Le nombre de patients en réanimation continue de baisser

Le nombre de malades du Covid-19 recensés dans les services de réanimation continue de reculer, passant sous la barre des 4.800, selon les chiffres publiés mardi par Santé publique France. Au total, on comptait 4.743 personnes dans les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) contre 4.870 malades la veille. En 24 heures, 236 personnes ont été emportées par la maladie, contre 293 la veille.

L'Assemblée vote contre le pass sanitaire

L'Assemblée nationale a voté mardi contre l'article clé du projet de loi de sortie progressive de l'état d'urgence sanitaire qui comprend le controversé "pass sanitaire", le MoDem lâchant LREM pour protester contre le flou du texte.

Les députés ont rejeté l'article 1er par 108 voix contre 103. "Il n'y a pas eu de dialogue et d'écoute" sur "les lignes rouges" du texte, au sein de la majorité, a expliqué Philippe Latombe (MoDem), soulignant l'unanimité de son groupe contre l'article. Le gouvernement peut encore demander une seconde délibération.

Mais les députés vont de nouveau délibérer mardi soir sur cet article, a annoncé Jean Castex sur France 2. "On va trouver un accord avec la majorité" et "nous allons régler ce problème", a assuré le Premier ministre.

Vaccination : la prise de rendez-vous pour les plus de 18 ans ouverte avec 24 heures d'avance 

Doctolib a annoncé ce mardi matin sur Twitter que la prise de rendez-vous de vaccinations pour les plus de 18 ans sur les créneaux du jour et du lendemain est désormais ouverte. Elle était initialement prévue à partir du mercredi 12 mai et a donc été avancée de 24 heures. 

Un million d'injections attendues pendant le pont de l'Ascension

Plus d'un million de doses de vaccin anti-Covid seront injectées pendant le pont de l'Ascension, a également affirmé mardi le patron de Doctolib, Stanislas Niox-Chateau, qui prévoit toujours que l'objectif des 20 millions de primo-vaccinés sera atteint le 17 mai. Cela représente environ 20.000 rendez-vous par jour "dans une cinquantaine de centres" de vaccination, situés "majoritairement dans les grandes villes", a-t-il précisé.

Il a ainsi dénombré "déjà 200.000 rendez-vous jeudi, 350.000 vendredi, 200.000 samedi et 100.000 dimanche" sur Doctolib, principale plateforme de réservation pour la vaccination contre le Covid-19.

18 millions de primo-vaccinés en France

Depuis le début de la campagne de vaccination le 27 décembre dernier, 17,8 millions de personnes ont reçu au moins une première injection contre le Covid-19, soit 27% de la population française selon le ministère de la Santé. Parmi ces personnes, 8,2 millions ont reçu les deux doses de vaccin, soit 11,9 % de la population. 

Mais pour atteindre les objectifs fixés par Emmanuel Macron de 20 millions de primo-injections réalisées au 15 mai, puis de 30 millions au 15 juin, la campagne de vaccination contre le Covid-19 va encore devoir accélérer. Quelques pistes existent : s’inspirer de l’Allemagne, mettre à contribution les généralistes et les pharmaciens, ou encore autoriser le vaccin AstraZeneca à tous.

Et sur Europe 1, l’épidémiologiste et membre du Conseil scientifique Arnaud Fontanet a rappelé l'importance d'accélérer ces prochaines semaines. Il estime qu’il faudrait que 50% de la population soit vaccinée pour vivre un été serein. Lisez ici son interview

Ouverture des terrasses le 19 mai, à la moitié de leur capacité

Les cafés, bars et restaurants pourront rouvrir leurs terrasses le 19 mai partout en France, pour des tablées de six convives, puis leurs salles le 9 juin, mais devront se limiter à la moitié de la capacité de celles-ci, avant de pouvoir travailler sans limitations à partir du 30 juin, ont indiqué lundi les services du Premier ministre. Les professionnels espéraient que certains territoires, aux indicateurs sanitaires meilleurs qu'ailleurs, seraient exemptés de cette jauge de 50%, qui va fortement les handicaper, alors que seuls 40% de ces établissements disposent d'une terrasse, et que les touristes étrangers, comme la clientèle d'affaires, ne seront pas de retour cet été.

Pour le gérant du restaurant "Le Petit Thaï", à Paris dans le 7e arrondissement, cela signifie engager pas mal de moyens pour pas grand chose. "Si l'on ne peut mettre que dix ou quinze personnes en terrasse au lieu de vingt ou trente, ça risque de changer la donne. On va essayer de s'adapter avec nos clients pour qu'ils mangent à des horaires différents... Mais il y a un risque que ce ne soit pas du tout intéressant d'ouvrir", a-t-il regretté auprès d'Europe 1.

De leur côté, tous les magasins, y compris les centres commerciaux et les commerces dits "non-essentiels", pourront rouvrir le 19 mai avec une jauge d'un client maximum pour 8 mètres carrés, déjà en vigueur dans la plupart des commerces. Le Premier ministre a également affirmé que "nous somme en train de sortir durablement de cette crise sanitaire".

Le pass sanitaire européen opérationnel en juin

Le pass sanitaire européen, qui fait toujours l'objet de négociations politiques au sein de l'UE, a commencé lundi une phase de tests qui doit lui permettre d'être opérationnel techniquement en juin, avant la saison estivale, a annoncé la Commission européenne. Cette phase pilote, qui s'échelonne sur deux semaines, concerne au total 18 pays de l'UE plus l'Islande.

En France, les députés ont validé la création d'un pass sanitaire pour l'accès aux grands évènements, malgré les sévères critiques des oppositions, lundi soir lors de l'examen du projet de loi de sortie de la crise sanitaire. Il sera d'abord réservé aux déplacements vers ou depuis l'étranger et subordonnera l'accès à des grands rassemblements ou à certains lieux. Ce mardi, Olivier Véran a justifié devant le Sénat l'utilité de ce pass, expliquant qu'il n'est "pas que vaccinal" et peut aussi passer par "un certificat de rétablissement ou un test de moins de 48h". Il a également affirmé que l'adhésion des Français est "de plus en plus forte". 

Les anticorps restent dans le sang au moins 8 mois, selon une étude

Les anticorps neutralisant le Covid restent dans le sang pendant au moins huit mois après une infection, selon une étude italienne publiée mardi. Ce constat est valable "indépendamment de la gravité de la maladie, de l'âge des patients ou de la présence d'autres pathologies", selon cette étude réalisée par le prestigieux hôpital San Raffaele de Milan en collaboration avec l'Institut supérieur de la Santé (ISS), l'organisme conseillant le gouvernement en matière de santé publique.

"La présence des anticorps, bien qu'elle se réduise dans le temps, s'avère très persistante: huit mois après le diagnostic, seulement trois patients" sur les 162 suivis (dont 29 sont décédés) n'étaient plus positifs au test de détection de ces anticorps, ont expliqué dans un communiqué conjoint le San Raffaele et l'ISS.

AstraZeneca : l'UE réclame en justice la livraison des doses non livrées au 1er trimestre

L'UE réclame devant la justice belge qu'AstraZeneca livre d'ici fin juin aux Vingt-Sept les 90 millions de doses de son vaccin anti-Covid qui n'ont pas été livrées au premier trimestre, sous peine d'astreintes financières, a annoncé mardi la Commission européenne. Le contrat conclu étant de droit belge, une audience en référé (en urgence) aura lieu le 26 mai devant un tribunal bruxellois.

Le groupe n'a livré au premier trimestre que 30 millions de doses sur les 120 millions qu'il était tenu contractuellement de fournir. Pour le deuxième trimestre, il ne prévoit de livrer que 70 millions sur les 180 millions qu'il avait initialement promises.

Près de 3,3 millions de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3.306.037 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, mardi à 10H00 GMT. 

Après les Etats-Unis (582.153 décès), les pays les plus touchés sont le Brésil (423.229 morts), l'Inde (249.992 morts), le Mexique (219.089 morts) et le Royaume-Uni (127.609 morts). Parmi les pays les plus durement touchés, la Hongrie est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, suivi par la République tchèque.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP