En un an, le Covid-19 a détruit 100 millions d'emplois liés au tourisme

  • A
  • A
Les fermetures d'établissements ont fait disparaître des emplois à travers le monde. 2:33
Les fermetures d'établissements ont fait disparaître des emplois à travers le monde. © ALAIN JOCARD/AFP
Partagez sur :
La pandémie de Covid-19 a été et demeure une catastrophe pour le secteur touristique dans le monde entier, en particulier à cause de la chute drastique des voyages à l'étranger. Ainsi, 100 millions d'emplois ont été détruits dans ce secteur depuis l'apparition du Covid-19, selon des chiffres récents.
ANALYSE

Le chiffre, terrible, vient d'être publié par l’Office mondial du voyage et du tourisme : depuis le début de la pandémie, 100 millions d’emplois dans le secteur du tourisme ont été détruits dans le monde, dont 62 millions sur l'année 2020. Selon cet organisme, c'est en partie la conséquence d’une chute de 74% des voyages à l’étranger. Et la situation ne devrait pas forcément s'améliorer dans l'immédiat, comme le démontrent les incertitudes gouvernements à envisager une réouverture rapide des frontières.

Les PME touristiques sinistrées

Récemment, le secrétaire d'État aux Affaires européennes, Clément Beaune, a ainsi déclaré qui lui était impossible d'affirmer que les frontières européennes seraient rouvertes pour les vacances estivales. Reste que l'arrêt du tourisme depuis de longs mois n'est pas une catastrophe seulement en Europe mais bien dans le monde entier. L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) estime ainsi qu’à l’échelle internationale, quatre travailleurs sur cinq ont perdu leurs emplois dans les petites et moyennes entreprises spécialisées dans cette activité.

Et pour cause : les différentes mesures de restrictions (confinements, quarantaines lors des changements de pays, fermetures des hôtels, des restaurants, des musées, des salles de spectacle) et l’effondrement du trafic aérien ont eu raison d’une multitude de petits boulots. La période a été difficile pour les artisans, bagagistes, plagistes, loueurs, masseurs, guides, chauffeurs… Avant 2020, on estimait à 272 millions le nombre de personnes qui arrivaient à vivre grâce aux activités induites par le tourisme de masse. Cela représentait environ 10% de la richesse mondiale produite.

Un dépendance trop importante ?

Les pays pauvres sont fortement touchés, car ils n’ont pas pu mettre en place de filets de protection sociale. Certains sont par ailleurs extrêmement dépendants du tourisme, comme les Bahamas dont 52% des emplois sont liés à ce secteur. Une difficulté similaire a pu exister au Thaïlande, ou encore au Kenya. Mais aussi au sein même de l'Union européenne. En Croatie, le tourisme représente 25% des emplois.

En Grèce et à Malte, c’est respectivement 22 et 21%. Aux Etats-Unis, environ 3,5 millions de postes ont également été supprimés. En Floride, le géant Disney est même contraint de faire distribuer des colis repas à ses anciens salariés parce que ses parcs d’attraction sont fermés. Enfin, en France, le tourisme compte pour 8,5% du PIB. Parmi ses nombreux objectifs, la campagne de vaccination en cours vise donc aussi… à sauver l'été.

Europe 1
Par Didier François, édité par Jonathan Grelier