Xavier Bertrand

Candidat déclaré à l'élection présidentielle d'avril 2022, Xavier Bertrand est l'actuel président du conseil régional des Hauts de France, collectivité qui regroupe les cinq départements du Nord-Pas de Calais et de la Picardie. En fonction depuis décembre 2015, le responsable politique de droite, âgé de 55 ans, brigue d'ailleurs sa propre succession à la tête de la quatrième région française en termes de population, avec un peu plus de 6 millions d'habitants et un rôle puissant, à proximité de l'Île-de-France, du Royaume-Uni et du Benelux.

L'agent d'assurance devenu ministre

Avant de s'installer à l'hôtel de région, situé à Lille, Xavier Bertrand a connu un parcours singulier en politique, avec un début de carrière en tant qu'agent d'assurance, à partir de 1992. Déjà conseiller municipal de Saint-Quentin, en Picardie, le natif de Châlons-en-Champagne gravit progressivement les échelons en devenant successivement assistant parlementaire, conseiller général et député RPR.

2004 est une année charnière pour Xavier Bertrand : sous Jacques Chirac, il intègre le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin et y occupe la fonction de secrétaire d'État à l'Assurance maladie, avant de devenir ministre de la Santé et des Solidarités. Nicolas Sarkozy succède à Jacques Chirac en 2007 mais Xavier Bertrand reste au gouvernement, cette fois-ci au Travail, thème essentiel de la campagne du candidat de droite. Ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité pendant deux ans, il quitte le gouvernement début 2009 avant de revenir fin 2010 et de récupérer les portefeuilles de l'Emploi et du Travail.

Face à Macron et Le Pen ?

Redevenu "simple" député à la faveur de l'alternance, en 2012, celui qui met souvent ses origines populaires se prépare alors, pendant trois ans, à la bataille des régionales. À la faveur d'un front républicain, il s'impose au second tour face à Marine Le Pen, victoire dont il se sert pour peser de plus en plus au sein des Républicains. Il finit par quitter la formation politique fin 2017, en désaccord avec la ligne politique de Laurent Wauquiez vis-à-vis de la dirigeante du Rassemblement national.

Depuis la région Hauts de France, Xavier Bertrand vise de plus en plus haut. Après avoir affirmé qu'il avait refusé de devenir Premier ministre d'Emmanuel Macron en 2017, le responsable s'en prend de plus en plus ouvertement au chef de l'Etat, critiquant sa manière de gouverner et sa gestion de la crise du Covid-19. Quelques mois après avoir indiqué "se préparer" à l'élection présidentielle de 2022, il officialise sa candidature mi-mars 2021, alors que les sondages le placent pour l'heure en troisième position de la course à l'Élysée, derrière le président de la République et Marine Le Pen.

Partagez sur :
Les derniers articles