Coronavirus : L'OMS prévoit une épidémie "très longue"

, modifié à
  • A
  • A
L'Organisation mondiale de la Santé a prévenu que la pandémie de coronavirus allait probablement être "très longue".
L'Organisation mondiale de la Santé a prévenu que la pandémie de coronavirus allait probablement être "très longue". © Fabrice COFFRINI / AFP
Partagez sur :
Le dernier bilan du coronavirus fait état de 30.265 morts en France, le virus circule toujours mais l'épidémie semble contenue. Ce n'est pas le cas aux Etats-Unis ou au Japon où une résurgence du virus est constatée. L'Organisation mondiale de la Santé a prévenu que la pandémie allait probablement être "très longue". 
L'ESSENTIEL

Après une inquiétude et une légère remontée jeudi, les réanimations sont à nouveau à la baisse en France. Mais le virus, qui a déjà tué plus de 30.260 personnes sur le territoire français depuis le début de la crise, circule toujours. Dans le reste du monde, le Covid-19 paralyse aussi l'économie et de nombreux pays continuent de prolonger des mesures prises lors du confinement, comme le Canada qui a décidé de garder ses frontières fermées jusqu'au 31 août. Après une réunion du Comité d'urgence de l'OMS, l'Organisation a prévenu que la pandémie allait probablement être "très longue". 

Les principales informations à retenir 

  • Bien que contenue, l'épidémie est toujours présente en France
  • L'UE réserve 300 millions de doses de vaccins auprès de Sanofi
  • Après la crise sanitaire, la crise économique survient : plusieurs pays connaissent des récessions historiques
  • Le Canada prolonge la fermeture de ses frontières, sauf aux Américains 
  • Certains pays comme le Japon ou la Colombie enregistrent une flambée épidémique

Le coronavirus s'invite en vacances

Inutile d'espérer oublier le coronavirus pendant les vacances. Celui-ci a un effet très concret sur les congés des Français : ceux-ci se déplacent plus en transports individuels et privilégient les destinations de l'Hexagone. Les réservations sur Airbnb ont bondi de 70% pour un logement en France par rapport à l'an dernier. Et certains départements, comme la Dordogne, l'Ardèche, les Vosges et la Haute-Savoie, tirent leur épingle du jeu. Pour comprendre toutes les conséquences du coronavirus sur nos habitudes de vacances, lisez notre article.

Par ailleurs, difficile parfois de concilier les gestes barrières et la canicule. En période de grosses chaleurs, porter un masque peut se révéler douloureux. Mais voici quelques conseils pour vous aider.

La planète sport toujours impactée

L'épidémie frappe toujours le monde du sport et en particulier la planète football. Si la finale de la Coupe de la Ligue s'est bien tenue vendredi soir, avec la victoire du Paris Saint-Germain, le match amical qui devait opposer mardi Strasbourg à Dijon a été annulé après que plusieurs joueurs du Racing ont été testés positifs au Covid-19, a-t-on appris samedi auprès du DFCO. Du côté de Dijon, aucun match de remplacement n'est pour l'instant prévu. Le monde de l'ovalie prend aussi ses précautions, puisqu'un stage du LOU Rugby a été annulé après que trois cas "tous asymptomatiques" aient été détectés au sein de l'effectif lyonnais. 

En Espagne, le gouvernement de la région de Madrid a recommandé d'annuler le Masters 1000 de tennis prévu pour septembre dans la capitale espagnole à cause de la propagation du Covid-19, ont révélé samedi les organisateurs du tournoi ATP. D'abord prévu en mai, le tournoi de Madrid, un des événements majeurs de la saison sur terre battue, a été reprogrammé du 12 au 20 septembre dans le calendrier modifié suite à la pandémie.

30.265 morts en France, une épidémie toujours contenue

Le coronavirus a fait 30.265 morts en France, selon le dernier bilan publié vendredi par la Direction générale de la Santé. Celui-ci témoigne d'une épidémie toujours contenue, en dépit d'un nombre de nouveaux cas détectés quotidiennement important (1.346) et d'un taux de positivité des tests à 1,5%. En effet, le nombre de patients hospitalisés est à la baisse, tout comme celui des patients en service de réanimation. Surtout, les nouvelles admissions dans ces mêmes services sont peu nombreuses (16 en 24 heures seulement).

La DGS recommande, encore et toujours, de "privilégier les petits groupes" pour les rassemblements familiaux et amicaux, de s'équiper de masques grand public et de gel hydroalcoolique, mais aussi de "préférer les espaces extérieurs". Au moindre doute, il faut faire un test, "prévenir ses contacts" et s'isoler strictement si le test se révèle positif. Dès lundi, le masque sera obligatoire dans 69 communes de la Mayenne, département où les indicateurs "confirment la circulation active du virus". Une décision similaire a été prise à Lille. 556 passagers venant des pays à risque ont été testées dans les aéroports de Paris après l'entrée en vigueur de la généralisation des tests ce samedi.

L'OMS annonce une pandémie "très longue"

L'Organisation mondiale de la Santé, réunie samedi à Genève, a prévenu que la pandémie de coronavirus allait probablement être "très longue". Cette conclusion émane du Comité d'urgence de l'organisation, réuni depuis vendredi pour la quatrième fois pour réévaluer la pandémie.

Au niveau mondial, la course aux vaccins...

Les États se lancent dans une course aux vaccins à travers le monde, n'hésitant pas à signer des accords ou à pré-acheter des doses à des laboratoires pharmaceutiques qui développent le précieux traitement. Ainsi, l'Union européenne a annoncé vendredi avoir réservé 300 millions de doses auprès de Sanofi, au nom des 27 Etats membres. L'exécutif européen poursuit en outre "des discussions intensives" avec d'autres fabricants de vaccins.

Quelques heures avant l'annonce européenne, Sanofi et le laboratoire britannique GSK ont annoncé qu'ils allaient recevoir jusqu'à 2,1 milliards de dollars des Etats-Unis pour le développement de leur potentiel vaccin anti Covid-19, après avoir été sélectionnés pour fournir 100 millions de doses aux Américains. De fait, Donald Trump mène une politique très offensive sur le sujet, n'hésitant pas à mettre la main au porte-monnaie pour être prioritaire lorsque le vaccin sera trouvé. Pour comprendre la stratégie américaine, qui est à la fois économique et géopolitique, lisez notre article ici. Par ailleurs, l'immunologue Anthony Fauci, voix de la raison scientifique outre-Atlantique sur la pandémie de Covid-19, a émis vendredi des doutes sur la sécurité des vaccins actuellement développés par la Russie et la Chine.

...et des récessions historiques

En fin de semaine, plusieurs pays ont communiqué les chiffres de leur croissance au deuxième trimestre 2019. Et ceux-ci témoignent de récessions historiques. La France a connu au printemps le plus fort recul de son activité depuis au moins 1949 à cause du coronavirus, avec un plongeon du produit intérieur brut (PIB) de 13,8% au deuxième trimestre. L'Espagne a vu son PIB s'effondrer de 18,5% au deuxième trimestre, le Portugal de 14,1% et l'Italie de 12,4%. Dans son ensemble, la zone euro a enregistré un recul historique de 12,1% du PIB à cette même période.

Le Canada prolonge la fermeture de ses frontières, sauf aux Américains

Le Canada a indiqué vendredi avoir de nouveau prolongé la fermeture de ses frontières, sauf aux Américains, et annoncé le lancement de son application mobile de traçage des contacts afin d'éviter la propagation de la pandémie de coronavirus. La frontière avec les Etats-Unis, pays le plus endeuillé par la pandémie, est fermée aux déplacements non-essentiels depuis le 21 mars et doit le rester jusqu'au 20 août. 

La mesure de quarantaine et d'isolement obligatoire à l'entrée au pays est effective jusqu'au 31 août. Les États-Unis ont enregistré vendredi 1.442 nouveaux décès en 24 heures, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. C'est le quatrième jour d'affilée où les Etats-Unis comptent plus de 1.200 morts en une journée.

Résurgence du virus au Japon, situation inquiétante en Colombie

L'état d'urgence a été déclaré pour la touristique région japonaise d'Okinawa à la suite d'une "propagation explosive" du coronavirus, selon les autorités, et la population est invitée à se confiner pendant deux semaines. Hong Kong constate une résurgence de l'épidémie avec 125 nouveaux cas, samedi. Le même jour, la région administrative spéciale a ouvert un hôpital de campagne de 500 lits pour prendre en charge les malades.

Le Mexique a enregistré vendredi un nouveau record national d'infections, avec 8.450 nouveaux cas comptabilisés en 24 heures, a annoncé le secrétariat mexicain à la Santé. Cela porte à 424.637 le nombre total de contaminations dans ce pays. En Afrique du Sud, plus de 500.000 cas de nouveau coronavirus ont été officiellement recensés. 

En Colombie, le nombre des décès liés au Covid-19 a dépassé les 10.000, a annoncé le ministère de la Santé. Selon le ministère, 295 décès et 9.490 contaminations ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total des morts à 10.105 et celui des contaminations à 295.500. 

Les mesures de restrictions sont parfois contestées. En Allemagne par exemple, 15.000 manifestants se sont réunis samedi à Berlin pour témoigner de leur hostilité aux mesures restreignant les libertés individuelles. Les participants n'ont globalement pas respecté les mesures barrières et n’arboraient pas de masques.