Samuel Etienne : "Cela fait vingt ans que je me coupe les cheveux tout seul"

  • A
  • A
L'animateur Samuel Etienne était l'invité de Matthieu Belliard sur Europe 1, jeudi. 2:52
L'animateur Samuel Etienne était l'invité de Matthieu Belliard sur Europe 1, jeudi. © Europe 1
Partagez sur :
Les extravagances capillaires propres au confinement, entre coups de ciseaux ratés et chevelures en friche, ne semblent pas concerner Samuel Etienne. Le journaliste, animateur de "Questions pour un champion" sur France 3, avoue se couper lui-même les cheveux depuis vingt ans. Il était l'invité insolite de Matthieu Belliard, jeudi sur Europe 1.
INTERVIEW

Il est peut-être le seul journaliste de télévision à avoir une coupe de cheveux aux contours nets et dessinés en cette période de confinement. Invité d'Europe 1 jeudi, l'animateur de "Questions pour un champion" sur France 3, Samuel Etienne, a affirmé, un brin chambreur, ne pas être affecté par la fermeture des coiffeurs : "Cela fait vingt ans que je me coupe les cheveux tout seul, ça n'a strictement rien changé pour moi."

Répondant aux questions de Matthieu Belliard, Samuel Etienne explique que cette manie l'a pris suite à un petit accident survenu chez un jeune coiffeur un peu distrait : "[Il m'a donné] un coup de ciseaux sur un haut de l'oreille". Si, du propre aveu du journaliste, "on est très loin de Van Gogh", la mésaventure a son petit effet.

Pas assez pour susciter une vocation

Très vite, Samuel Etienne s'achète une tondeuse et entreprend de devenir son propre coiffeur. "Au début il y a eu des ratés", concède-t-il, évoquant les quelques trous qui ont pu apparaître, de temps à autres, sur sa nuque. "Progressivement, je me suis mis à bien maîtriser le truc. Un coiffeur ami m'a offert de vrais ciseaux [...] je me fais le tour des oreilles." La pratique est ainsi devenue rituel : tous les quinze jours, l’animateur passe "un petit coup de tondeuse" dans sa salle de bain.

Pas de quoi, malheureusement, susciter une vocation. "Mon expertise se limite à ma tête", s'amuse Samuel Etienne qui ajoute : "Mon ainé commence à avoir les cheveux longs. C'est un vrai débat familial. Est-ce que je m'attaque à ses bouclettes ?"

Europe 1
Par Antoine Cuny-Le Callet