Que sont devenus les gagnants de "The Voice Kids" ?

  • A
  • A
© TF1
Partagez sur :
Europe 1 s'intéresse aux trois derniers gagnants du programme de TF1. La grande finale de la saison 4, elle, se tient samedi à 21 heures.

Alors que la quatrième saison de The Voice Kids, sur TF1, se termine samedi soir à l'occasion de la grande finale, Europe 1 s'est intéressée aux anciennes gagnantes.

Carla, saison 1. Première gagnante du télé-crochet, Carla - 12 ans à l'époque - avait marqué les esprits dès les auditions à l'aveugle en reprenant le titre de Zaz, Éblouie par la nuit. Après son passage par le programme de TF1, la jeune fille intègre les Kids United, qu'elle finit par quitter en mars 2016. Le 27 octobre prochain, Carla sort son premier album. Un opus qui devrait garder une coloration enfantine puisque la jeune fille y interprétera des tubes issus de l'univers Disney.

Jane, saison 2. En 2014, Jane se distingue et remporte la finale face à Léo et Lisandro (vainqueur de la dernière édition adulte depuis). Chanteuse depuis l'âge de 5 ans et derrière un piano depuis ses 7 ans, Jane sort en 2016 son premier album, À travers tes yeux. Le 22 septembre dernier, l'Unesco a décidé de nommer la jeune fille Artiste de l'Unesco pour la paix. Elle rejoint ainsi Céline Dion ou encore Gilberto Gil dans la liste des personnalités. Jane, aveugle de naissance, est ainsi saluée pour son combat en faveur des droits des personnes souffrant de handicap.

Manuela, saison 3. À seulement 7 ans, Manuela s'est adjugée la troisième édition de The Voice Kids. Elle avait surpris, notamment grâce à son interprétation d'Andalouse de Kendji Girac, lors des auditions à l'aveugle. Alors qu'elle prépare actuellement un album, dont un premier extrait doit voir le jour prochainement, la jeune fille a sorti un clip d'une reprise de Stevie Wonder, Faith, pendant l'été.

Samedi, ils seront six à se faire face en finale : Betyssam et Antoine (coachés par Matt Pokora) ; Amandine et Leelou (coachés par Jenifer) ; Cassidy et Angelina (coachés par Patrick Fiori). Suivie par un peu plus de 4 millions de téléspectateurs à chaque prime, cette édition pourrait déboucher sur une première : la victoire d'un garçon.