"C'était un bordel avec Guy Lux" : Patrick Sébastien raconte ses débuts à la télé

  • A
  • A
Partagez sur :
Le présentateur télé est à l'honneur du documentaire "Sébastien à la télé, c'est fou !", dont les trois parties sont diffusées en ce moment sur C8. Patrick Sébastien évoque au micro d'Anne Roumanoff les changements qu'a connu la télévision depuis le début de sa carrière.
INTERVIEW

Sa carrière à la télévision est désormais derrière lui. Patrick Sébastien, qui explique qu'il ne veut plus travailler pour le petit écran, est à l'honneur du documentaire Sébastien à la télé, c'est fou !, qui retrace sa carrière, et dont C8 diffuse le deuxième des trois volets le 5 décembre. Invité de Ça fait du bien, le présentateur raconte son métier, tel qu'il l'a appris aux côtés de Guy Lux.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

"C'était un bordel avec Guy Lux !"

Dans le documentaire diffusé sur C8, Patrick Sébastien est interrogé sur sa carrière, l'occasion pour lui de jeter un œil dans le rétroviseur. "On s'aperçoit quand même qu'on n'a pas fait semblant. On a bossé, on a créé. Toutes les émissions que j'ai faites pendant 30 ans, je les ai créées, j'ai écrit tous les sketchs.", se souvient-il. " Je m'occupais de tout, même de la lumière, etc."

Cette volonté de tout façonner dans ses émissions, le présentateur l'a apprise aux côtés d'un monument du genre : Guy Lux. "C'était un bordel avec Guy !, sourit Patrick Sébastien. Il pouvait avoir une émission en direct le soir et dire à 20h30 'Ce n'est pas possible, ça ne pourra jamais se faire !'. Mais il y avait toujours un miracle", explique-t-il. "Et c'était toujours bon enfant."

Le créateur du Plus grand cabaret du monde se souvient aussi d'un Guy Lux "roi de la gaffe" : "Une fois où il annonce le nom d'une chanteuse italienne, il se trompe. Et Sophie Darel lui dit que l'artiste ne s'appelle pas comme ça. Il ne sait pas que son micro est resté ouvert et il lui répond "De toute façon, qui la connaît cette salope !?'", s'amuse-t-il.

"Je ne reviendrai pas à la télé"

Une époque révolue dont Patrick Sébastien se dit "nostalgique". Selon lui, la télévision a beaucoup changé. "Les mecs étaient formidables, c'était des artistes", explique-t-il. "Ce que je dis dans le documentaire, c'est que j'ai vu passer ensuite des produits, plus des artistes."

Le présentateur se désole aussi de ce qu'est devenu son ancien rendez-vous du Réveillon du 31 décembre. "Pendant des années, on avait fait un carton en faisant des trucs populaires. Je crois que cette année va le faire à Versailles. Ça correspond bien à l'état d'esprit de ce pays...", analyse-t-il. "Le service public va faire le 31 décembre à Versailles en l'honneur du roi Emmanuel 1er."

Patrick Sébastien n'a cependant pas envie de proposer de nouvelles choses pour le petit écran. "Je ne suis pas fâché de plus être à la télé, et je n'y reviendrai pas", appuie-t-il.

Europe 1
Par Alexis Patri