Olivier Minne dans "Fort Boyard" : "il n'y a pas matière à lassitude"

  • A
  • A
3:51
Partagez sur :
L'animateur de "Fort Boyard" évoque dans Village médias les nouveautés de la saison 2018 de "Fort Boyard", mais également son avenir au sein de France télévisions, la saison prochaine
INTERVIEW

L'ascension du poteau, la bascule magyare ou encore les cotons-tiges extérieurs. Si ces mots évoquent quelque chose pour vous, c'est que vous êtes un fan de Fort Boyard. Pour le retour annoncé de l'émission sur petit écran, Olivier Minne est l'invité de Village médias lundi. Malgré les années, le présentateur du programme est loin de s'ennuyer sur le fort. 

"Avec 'Fort Boyard', on garde le sourire". "Fort Boyard c'est un peu comme de la crème solaire. Ca sent la plage et les vacances", s'amuse Olivier Minne. "Dix numéros vont être enregistrés à partir de la mi-mai", qui seront ensuite diffusés cet été. Bien qu'il présente Fort Boyard depuis 2003, l'animateur ne se lasse pas de l'émission. "Ce qu'il y a de bien avec Fort Boyard c'est qu'on garde le sourire, c'est tellement atypique (...) le programme se renouvelle d'année en année à travers les épreuves, donc il n'y a pas matière chez moi à la lassitude", glisse-t-il.

L'arrivée de Vincent Lagaf'. Parmi les nouveautés de cette édition 2018, l'arrivée de Vincent Lagaf'. "Il sera un des personnages de l'émission", confie Olivier Minne. "Mais il ne sera pas là pour mettre des bâtons dans les roues des candidats, au contraire, c'est un complice". 

"Joker" revient à la place "Des 5 anneaux d'or". Et ce n'est pas la seule nouveauté pour Olivier Minne. A l'approche de la fin de la saison, la rumeur de l'annulation de certains jeux qu'il anime sur France 2 était persistante : "je confirme la déprogrammation Des cinq anneaux d'or, et le retour de Joker [émission animée par Oliver Minne, diffusée quotidiennement sur France 2 entre 2015 et 2016, ndlr] à sa place en hebdo", a-t-il glissé au micro d'Europe 1.  Quant à la rumeur qui veut que Tout le monde à son mot à dire soit également déprogrammée, l'animateur ne peut pas en dire plus. "Je n'ai pas eu de confirmation de la chaîne, c'est une des options envisagées, mais celle-ci n'a pas encore confirmé la prise de décision", déroule-t-il.

Europe 1
Par Ugo Pascolo