Les deux journalistes de "Quotidien" arrêtés au Venezuela ont été relâchés

  • A
  • A
Les deux journalistes étaient au Venezuela pour couvrir la crise politique qui secoue le pays.
Les deux journalistes étaient au Venezuela pour couvrir la crise politique qui secoue le pays. © Federico PARRA / AFP
Partagez sur :
Pierre Caillé et Baptiste des Monstiers ont été relâchés par les autorités vénézuéliennes, deux jours après leur arrestation, et devraient quitter le pays dans quelques heures. 

Deux journalistes français de l'émission Quotidien sur TMC ont été relâchés jeudi par les autorités vénézuéliennes, après avoir été retenus pendant deux jours, ont annoncé sur Twitter l'émission et l'ambassadeur de France au Venezuela.

"Un peu fatigués". Pierre Caillé et Baptiste des Monstiers, "soulagés et un peu fatigués", "vont bien et vont quitter le Venezuela dans quelques heures", a précisé l'ambassadeur Romain Nadal, publiant deux photos des journalistes. La France a "exigé" leur libération un peu plus tôt dans la journée de jeudi.

Et leur producteur ? Les jeunes reporters, partis au Venezuela pour couvrir la crise politique qui secoue le pays depuis le 21 janvier, filmaient mardi le palais présidentiel de Caracas quand ils ont été interpellés. Le sort de leur producteur au Venezuela, Rolando Rodriguez, n'est pas connu.