TF1 : Alessandra Sublet déshabille les stars pour lutter contre le cancer

  • A
  • A
Alessandra Sublet 1:49
Alessandra Sublet était l'invité de L'Equipée sauvage le mercredi 29 janvier 2020. © Europe 1
Partagez sur :
Les 31 janvier et 7 février, Alessandra Sublet présentera les deux volets de l'émission "Stars à nu", sur TF1, qui met physiquement à nus des personnalités pour sensibiliser aux contrôles des cancers du sein, de la prostate, et des testicules. L'animatrice explique le concept sur Europe 1 mercredi.
INTERVIEW

L'animatrice Alessandra Sublet, qui présente chaque soir "C'est Canteloup", sur TF1, sera prochainement aux commandes d'une nouvelle émission, intitulée "Stars à nu", produite par Arthur. TF1 propose ainsi deux soirées, l'une avec sept personnalités masculines le 31 janvier, et l'autre avec huit femmes le 7 février. Le principe ? Un déshabillage, littéralement, pour la bonne cause. "Ils ont eu le courage de se mettre à nu pour encourager les gens à se faire contrôler et être sensibilisés au cancer du sein, de la prostate, et des testicules", explique Alessandra Sublet dans "L'Equipée sauvage" mercredi.

"Les gars y sont allés ! Ils ont vraiment donné de leur personne"

Les parties intimes des personnalités seront floutées... à la télévision. Mais la soirée a bien été tournée devant du public, au Lido, dans une salle de plus de 1.000 spectateurs. Difficile donc de convaincre les stars, d'autant plus les hommes qui se montrent intégralement nus, contrairement aux femmes. "Les gars y sont allés ! Et ils ont appris la chorégraphie. Ils ont vraiment donné de leur personne !" souligne l'animatrice. Ces hommes, ce sont les mannequins Baptiste Giabiconi et Satya Oblette, l'ex-patineur Philippe Candeloro, les animateurs Bruno Guillon et Alexandre Devoise, et le comédien Franck Sémonin. Olivier Delacroix, animateur de la Libre antenne, sur Europe 1, sera également de la partie. "On leur a fait faire une séance photo nus avec un super photographe. Il fallait le faire !"

Les personnalités qui ont accepté de se mettre à nu ont été confrontées au cancer dans leur entourage mais ne s'étaient pourtant pas fait contrôler. C'est désormais chose faite puisqu'on les voit se faire contrôler chez le médecin dans l'émission. "On se dit toujours 'demain ! c'est pas grave'. Sauf qu'à un moment donné, c'est bien d'aller se faire contrôler. D'abord c'est, dans la plupart des cas, bénin. Mais ça vous permet aussi d'être tranquille. Un cancer dépisté à temps, c'est un cancer guéri", développe Alessandra Sublet.

"On rigole autant qu'on est ému"

Du côté des femmes, l'animatrice ainsi que les ex-Miss France Marine Lorphelin et Mareva Galanter, les comédiennes Héloïse Martin, Nadège Beausson-Diagne et Firmine Richard, la chanteuse Fanny Leeb et l'ex-candidate de téléréalité Maddy Burciaga, se sont déshabillées pour l'émission du 7 février. "Ce qui est étonnant, c'est que beaucoup ne sont jamais allées faire de mammographies non plus. Moi, ça me parait dingue parce que j'y vais tous les deux ans. C'est important, il faut y aller ! C'est quelque chose qui doit devenir automatique !", souligne l'animatrice de 43 ans.

Les participantes et les participants ont également appris une chorégraphie avec Chris Marques, pris des cours de danse classique, et de danse contemporaine pour proposer un véritable show aux spectateurs, en plus de les sensibiliser. "On rigole autant qu'on est ému dans cette émission. Mais vraiment, il ne faut pas perdre de vue le but. C'est ce qui m'a poussée à vouloir faire partie de l'aventure", note Alessandra Sublet. 

Europe 1
Par Céline Brégand