Coronavirus : comment Facebook se mobilise à travers ses hashtag

  • A
  • A
Facebook coronavirus 4:47
Le groupe Facebook, propriétaire de WhatsApp et Instagram, s'est adapté au confinement avec plusieurs initiatives. © AFP
Partagez sur :
Depuis le début de la période de confinement, les réseaux sociaux se mobilisent pour faire face à l'épidémie de coronavirus. C'est le cas par exemple de Facebook, qui permet aux artistes de mettre en avant leurs lives grâces au hashtag #Ensembleàlamaison. Les initiatives solidaires sont également mises à l'honneur avec #EnsembleSolidaires. 
INTERVIEW

Chacun chez soi mais tous ensemble. Depuis le début des mesures de confinement pour lutter contre la propagation du Covid-19, les réseaux sociaux jouent un grand rôle dans le maintien de la vie sociale et culturelle en France, mais plus largement dans le monde. Si on ne peut se voir en vrai, on ne s’est jamais autant parlé, on n’a jamais autant écouté de musique, ni visité de lieux culturels à distance. Le groupe Facebook, propriétaire de WhatsApp et Instagram, s'est adapté au confinement avec plusieurs initiatives, notamment #Ensembleàlamaison pour regrouper les live des artistes. Edouard Braud, directeur des partenariats médias pour l’Europe du Sud chez Facebook (France, Italie, Espagne et Portugal), était mardi l'invité d'Europe 1 pour en parler.

Ensemble à la maison, avec les artistes

Le réseau social a lancé cette initiative le week-end du 14-15 mars. "Cela a été lancée avec les artistes. Ils sont très rapidement venus vers nous pour essayer de continuer de maintenir une vie sociale et culturelle avec leurs fans, car beaucoup de spectacles et de concerts ont été annulés", explique Edouard Braud. "On a décidé de les accompagner dans leur parcours, leur donner des conseils sur la bonne utilisation de nos outils et de les aider à structurer cette offre de contenus."

Le hashtag a été ouvert par un concert de Jean-Louis Aubert, le dimanche 15 mars, avec des chiffres records : plus d'un million de spectateurs étaient au rendez-vous. Des fans qui lui ont laissé plus de 65.000 commentaires d’encouragement et de remerciement. Mieux que dans une salle de concert. Le lendemain, lundi 16 mars, c’était au tour de l’artiste Matthieu Chedid de faire un live accompagné de Pierre Richard. Un spectacle qui aurait dû être joué à La Scala à Paris le vendredi suivant en hommage à sa grand-mère Andrée Chedid, qui aurait eu 100 ans.

Un live en direct du château de Versailles

"Tant que les artistes seront confiné, ils continueront à faire des contenus. On voit beaucoup de créativité, Matthieu Chedid par exemple réfléchit à plein de concepts. C'est prolifique, on voit beaucoup de chose émerger", raconte Edouard Braud. "Permettre aux Français d'avoir une vie sociale et culturelle, c'est important. C'est formidable de voir le bonheur que cela procure aux Français qui sont parfois seuls par exemple ou en famille dans un petit appartement. On voit aussi des messages et des photos du personnel soignant qui écoutent des bouts de concerts en salle de garde pour se remonter le moral, c'est quelque chose de formidable".

En plus des artistes, Facebook a également des partenariats avec des lieux culturels comme les musées ou encore le château de Versailles, qui utilisent les plateformes pour maintenir un lien et proposer des visites virtuelles. "Lundi, le jardinier en chef a fait un Facebook live seul dans le jardin pour permettre à la communauté des gens qui suivent le château de comprendre comment était le jardin actuellement", souligne Edouard Braud. "On permet à des grandes institutions de maintenir une forme de communication et d'informer sur leur propre actualité pendant le confinement."

Initiatives solidaires

La plateforme Facebook a également décliné son "mot-dièse" pour mettre en avant les initiatives solidaires avec #EnsembleSolidaires. Chaque jour, à midi, sur la page de Facebook France différentes actions solidaires sont mise à l'honneur : groupe d'entraide, logement solidaire, levée de fonds ou encore "1 lettre 1 sourire", qui propose de rédiger et d'envoyer des lettres aux résidents d'Ephad. 

Facebook s'engage également au niveau technique face au coronavirus. Le trafic sur Messenger et WhatsApp a augmenté de 50%, jusqu'à 100% pour les messages vidéos. Quant au live sur Instagram, leurs nombres a doublé. En Italie, le trafic atteint celui du Nouvel An, quasiment tous les jours. Pour maintenir l'accès pour tous, le débit a été diminué, en baissant la qualité des vidéos par exemple. La plateforme entend également lutter contre les fakenews grâce à des modules qui renvoient vers des sites d'informations sanitaires officielles ou des vérificateurs d'informations qui n'hésitent pas à supprimer les fake-news jugées dangereuses.

Europe 1
Par Mathilde Durand