Coronavirus : vers du télétravail généralisé à la rentrée ?

  • A
  • A
teletravail 1:40
De très nombreux salariés avaient été contraints au télétravail pendant le confinement (photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
À quelques semaines de la rentrée, de nombreuses entreprises se demandent comment mettre en place le retour de leurs salariés tout en respectant le protocole sanitaire. Au micro d'Europe 1, le vice-président de l'Association nationale des DRH appelle le gouvernement à se prononcer rapidement sur les mesures appliquées aux entreprises en septembre. 

Pour les entreprises, l'été est studieux : il faut préparer une rentrée 2020 qui, avec le coronavirus, s'annonce un peu particulière. Toutes espèrent, évidemment, un retour à la normale... mais les indicateurs ne sont pas bons. Selon le dernier bilan de la DGS, la progression du nombre de cas en France est inédite depuis le mois de mai, avec une "nette dégradation" des indicateurs. Le port du masque, déjà prévu dans le protocole sanitaire fourni par le ministère du Travail, pourrait être renforcé. De quoi laisser songeurs certains responsables des ressources humaines : et si la meilleure rentrée possible serait celle avec du télétravail ?

Le télétravail avait séduit pendant le confinement

Largement déployé pendant le confinement, le dispositif avait séduit beaucoup de salariés, comme l'avait constaté Europe 1. Les autorités sanitaires avaient invité les entreprises à continuer le télétravail au-delà du 11 mai, à la sortie du confinement. Mais profitant des effectifs réduits avec les vacances, beaucoup d'entreprises ont pu faire revenir certains de leurs salariés. À trois semaines de la rentrée, des entreprises pourraient dire à tout le monde de rentrer chez soi.

Plus de mesures barrières, moins de convivialité

Car plusieurs services de ressources humaines pourraient abandonner l'idée de faire revenir tous leurs salariés en septembre, parce qu'avec un dispositif sanitaire renforcé, cela serait trop compliqué à mettre en place. "L'argument premier qu'on utilise pour faire revenir les gens qui n'ont pas vraiment envie de revenir, c'est de dire qu'ils vont retrouver la logique collective de l'entreprise, avance au micro d'Europe 1 Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH). "Mais si on met des masques, qu'on maintient les gestes barrières et qu'on renforce encore les mesures, le caractère un peu convivial ou de travail en commun que vous avez dans les entreprises va s'amenuiser fortement."

Laurent Pietraszewski​ favorable à une évolution du protocole

Selon lui, un renforcement du dispositif sanitaire sera synonyme d'une hausse du télétravail. "Ce sera un argument pour dire : 'Mais pourquoi voulez-vous que je revienne alors que je ne peux pas travailler avec mes collègues ? Autant que je travaille à distance!'" L'ANDRH appelle donc le gouvernement à se prononcer rapidement sur les mesures appliquées aux entreprises à la rentrée, pour que chacune ait le temps de s'organiser. Invité d'Europe 1 jeudi, le secrétaire d’État Laurent Pietraszewski​ s’est dit favorable à une évolution du protocole sur le port du masque en entreprise.

Europe 1
Par Elise Denjean, édité par Ariel Guez