Confinement : ce qui change à partir d'aujourd'hui pour les 16 départements concernés

, modifié à
  • A
  • A
Europe 1 vous indique ce qu'il est possible ou non de faire avec ce troisième confinement. 1:23
Europe 1 vous indique ce qu'il est possible ou non de faire avec ce troisième confinement. © Pixabay
Partagez sur :
Depuis minuit, et pour au moins quatre semaines, 16 départements français sont soumis à un troisième confinement. Déplacements, attestations, commerces, établissements scolaires... Europe 1 dresse la liste de ce qu'il est désormais possible de faire (ou non) dans les territoires concernés.

Et de trois. Depuis minuit, 16 départements connaissent de nouveau un confinement. Il s'agit de l'ensemble de l'Île-de-France et des Hauts-de-France, mais aussi les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l'Eure. A certains égards plus souple que les deux premiers confinements, ce nouveau tour de vis qui doit durer quatre semaines doit permettre de "freiner l'épidémie de coronavirus sans enfermer" les Français, selon les mots du Premier ministre, Jean Castex, lors de sa conférence de presse jeudi. Europe 1 dresse la liste de ce qu'il est désormais possible de faire (ou non) dans les territoires concernés, à commencer par les déplacements. 

Des déplacements dans un rayon de 10 kilomètres autour du domicile

Contrairement aux précédents confinements, les déplacements ne sont plus limités dans le temps, il n'est donc pas nécessaire d'indiquer un horaire de sortie. Deux limites cependant à ces déplacements autorisés entre 6 heures et 19 heures : ils doivent s'effectuer dans un rayon de 10 kilomètres autour du domicile, et il ne faut pas sortir de la région, sauf motifs impérieux. Avec cette souplesse, le gouvernement mise sur la responsabilité des Français.

Le ministère de l'Intérieur a d'abord mis en ligne sur son site internet l'attestation de déplacement à remplir, qui peut être téléchargée et imprimée ou manuscrite. Avant de rétropédaler et d'envisager la suppression de cette attestation pour les déplacements jusqu'à 10 km. Un justificatif de domicile sera suffisant pour des déplacements jusqu'à 10 km.

 

Les commerces non-essentiels fermés

Les commerces et rayons de grandes surfaces ne rentrant pas dans la liste de ceux "vendant des biens et des services de première nécessité" fermeront leurs portes dans les 16 départements concernés par le reconfinement. Mais la liste des commerces essentiels s'est allongée depuis le mois de novembre. Les librairies et les disquaires pourront donc rester ouverts, tout comme les fleuristes, les chocolatiers, les cordonniers et les coiffeurs. De même, les concessions automobiles peuvent recevoir des clients sur rendez-vous, tandis que les visites de biens immobiliers sont autorisées. 

Les écoles restent ouvertes, les lycées passent en demi-jauge

Passé ce premier week-end de confinement, les enfants reprendront le chemin de l'école comme à leur habitude, puisque les établissements scolaires restent ouverts, tandis que les lycées basculent en demi-jauge. En revanche, l'éducation physique et sportive, sur le temps scolaire, "pourra reprendre normalement". Par ailleurs, les universités conservent le même fonctionnement. 

Europe 1
Par Ugo Pascolo avec Jean-Sébastien Soldaïni