Jean Castex

Jean Castex

Jean Castex est l'actuel Premier ministre d'Emmanuel Macron, en remplacement d'Édouard Philippe, depuis le 3 juillet 2020. Avant sa nomination, il fut chargé par le président de la République de préparer le plan de déconfinement après le début de la crise du coronavirus. Haut-fonctionnaire venu des Républicains, le parti de la droite, il a mené une carrière politique locale (il fut maire de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, de 2008 à 2020) mais aussi nationale, au sein de divers ministères.

Né dans le Gers en 1965, Jean Castex vient d'une famille d'instituteurs. Après une scolarité dans un lycée des Hautes-Pyrénées, il mène des études d'histoire à Toulouse puis intègre Sciences Po en 1986. Trois ans plus tard, il réussit le concours d'entrée à l'École nationale d'administration (ENA), promotion Victor-Hugo. Entre l'Inspection des finances et la Cour des comptes, Jean Castex choisit le deuxième corps et occupe successivement plusieurs postes de haut-fonctionnaire en Provence-Alpes-Côte d'Azur ou en Alsace. 

Proche de Nicolas Sarkozy

Cet amateur de rugby, encarté à droite, décroche en 2005 le poste de directeur de l'hospitalisation et de l'organisation des soins au ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale. Il devient directeur de cabinet de Xavier Bertrand au ministère de la Santé, l'année suivante, avant de passer au ministère du Travail, de 2007 à 2008. Il se rapproche ensuite de Nicolas Sarkozy, dont il est le secrétaire général adjoint de l'Élysée de 2011 à 2012. 

Soutien de François Fillon face à Jean-François Copé dans la guerre fratricide de l'UMP, en 2012, Jean Castex se concentre sur la vie politique locale. Maire de Prades, commune pyrénéenne de 6.000 habitants, il est conseiller régional du Languedoc-Roussillon de 2010 à 2015. 

"Monsieur déconfinement" de la crise du coronavirus

Il n'abandonne pas pour autant l'échelon national : dès le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, et malgré son appartenance aux Républicains, Jean Castex s’impose comme l'un des "Monsieurs sport" du gouvernement d'Édouard Philippe. Il est ainsi nommé en septembre 2017 délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, avant de devenir délégué interministériel aux grands événements sportifs. Depuis 2019, il était le président de la toute nouvelle Agence nationale du sport.

Avant sa nomination au poste de Premier ministre par Emmanuel Macron, il fut chargé par le président de la République de préparer le plan de déconfinement après le début de la crise du coronavirus. Nommé le 3 juillet 2020, après le résultat mitigé de La République en marche aux élections municipales, il forme un gouvernement paritaire "de mission", avec pour objectif de réussir la reconstruction de l'économie française en deux ans.

Partagez sur :
Les derniers articles