Confinement allégé : voici ce qui change (et ce qui ne change pas) à partir d'aujourd'hui

, modifié à
  • A
  • A
Commerce Commerces Coronavirus
Les commerces "non-essentiels" peuvent rouvrir dès samedi. © AFP
Partagez sur :
La première étape de l'allègement du confinement, annoncée par Emmanuel Macron puis précisée par le Premier ministre, Jean Castex, entre en vigueur samedi. Réouverture des commerces non-essentiels, nouvelle distance maximale de déplacement… Europe 1 fait le point sur ce qui change dès aujourd'hui.
DÉCRYPTAGE

C'est la première des trois étapes du déconfinement qui s'amorce : dès samedi, après près d'un mois de reconfinement décidé par Emmanuel Macron le 28 octobre dernier en raison d'une recrudescence de cas de Covid-19, la vis se desserre légèrement pour les Français. Désormais soumis à un confinement allégé, ils pourront par exemple se rendre dans les commerces jugés non-essentiels, mais leurs déplacements seront encore contraints et une attestation demeurera obligatoire pour les sorties. On fait le point sur les changements qui interviennent dès ce samedi, mais aussi sur les restrictions qui restent en vigueur.

Ce qui change

Réouverture des commerces "non-essentiels" : "Les attentes étaient fortes", a rappelé le Premier ministre, Jean Castex, confirmant jeudi la réouverture des commerces fermés jusqu'ici, car jugés non-essentiels. Magasins de jouets, librairies, salons de coiffure, rayons fermés dans les grandes surfaces… De nombreuses enseignes rouvrent leurs portes, samedi, avec toutefois l'impératif de respecter un certain protocole sanitaire.

Une limite d'un client pour 8 m² est instaurée, et s'applique à la surface de vente totale. Une famille comptera pour une personne. Comme depuis le précédent confinement, du gel hydroalcoolique devra obligatoirement être mis à disposition de la clientèle à l'entrée du commerce, et un sens unique de circulation et un renouvellement régulier de l'air est recommandé. Pour répondre à ces attentes, les commerces s'organisent pour mettre en place des systèmes de comptage à l'entrée de leurs magasins. Par ailleurs, alors que Noël approche, l'ouverture des commerces pourra se faire jusqu'à 21 heures afin d'éviter les flux trop importants.

Les déplacements étendus à 20 km : la règle des 1 kilomètre/1 heure pour motif de loisirs est révolue. Trois heures de sortie sont désormais autorisées dans un rayon de 20 kilomètres autour du domicile. L'attestation de déplacement subit donc quelques modifications, mais reste cependant obligatoire.

Cérémonies religieuses limitées à 30 personnes : les lieux de culte rouvrent également, mais une limite de 30 personnes est imposée. Celle-ci pourra évoluer en fonction situation sanitaire.

Reprise des visites immobilières et des cours de conduite : les visites immobilières, interdites jusqu'ici, peuvent dorénavant reprendre, à condition de respecter un protocole sanitaire renforcé. Les auto-écoles pourront quant à elles de nouveau donner des cours pratiques de conduite. Les cours pour préparer le Code de la route, eux, se feront toujours à distance.

Ce qui ne change pas (encore)

Se retrouver en famille ou entre amis : les réunions privées et les rassemblements familiaux ou entre amis demeurent interdits, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur.

Les bars et restaurants restent fermés : si l'ensemble des commerces rouvre dès samedi, les bars et les restaurants, eux, resteront fermés au moins jusqu'au 20 janvier (troisième étape du déconfinement). "C'est difficile mais c'est nécessaire car ces établissements restent des lieux de contamination virale élevée", a justifié le Premier ministre, Jean Castex.

Les salles de sport toujours inaccessibles : les salles de sport devront également attendre la troisième phase du déconfinement, qui débutera au mieux le 20 janvier. C'est à compter de cette date seulement, que ces activités pourront reprendre, à condition que les objectifs sanitaires soient atteints.

Musées, cinémas, théâtres encore dans l'attente : à la différence des librairies, des commerces culturels, des bibliothèques et des archives, les musées, cinémas et théâtres ne pourront rouvrir avant le 15 décembre prochain (deuxième étape de l'allègement du confinement). Le protocole sanitaire mis en place avant le reconfinement devra de nouveau être respecté, avec des groupes de six personnes maximum, le port du masque durant toute la durée de la séance ou du spectacle, et le respect des gestes barrières.

Retourner au lycée ou à l'université tous les jours : les lycées et universités ne pourront pour l'instant pas accueillir tous leurs élèves et étudiants au quotidien. Les lycées pourront être "pleinement ouverts, avec la totalité des élèves" dès le 20 janvier, a précisé Emmanuel Macron. Il faudra attendre deux semaines de plus pour que les universités puissent, à leur tour, accueillir les étudiants.

Europe 1
Par Pauline Rouquette