Déconfinement : restaurants, bars et salles de sport devront être (très) patients

, modifié à
  • A
  • A
1:18
© AFP
Partagez sur :
Alors qu’Emmanuel Macron doit annoncer mardi soir un assouplissement des restrictions sanitaires autour du 1er décembre, avec la réouverture des commerces non-essentiels, d’autres professionnels devront probablement patienter jusqu’en 2021, selon les dernières informations d’Europe 1.

Mardi soir à 20 heures, Emmanuel Macron prendra la parole pour parler déconfinement aux Français. Ou, en tout cas, d'un allègement des restrictions sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus. Le chef de l‘Etat devrait ainsi annoncer une réouverture des commerces non essentiels aux environs du 1er décembre et, autour du 18/20 décembre, la possible fin des attestations et de l’interdiction de circuler à plus d’un kilomètre de chez soi, ainsi qu’une jauge conseillée à 10 personnes pour les fêtes de Noël. Un allègement, donc, mais qui ne concernent pas certains secteurs, comme la restauration, selon les dernières informations d’Europe 1.

Réouverture des bars et restaurants autour du 15-20 janvier

Car la date a beau être attendue, elle ne devrait pas être précisée mardi soir. La réouverture des restaurants, des bars, des cafés, ça n’est pas pour demain. Il va pratiquement falloir attendre encore deux mois. Si la situation sanitaire le permet, ils devraient pouvoir rouvrir autour du 15-20 janvier. Le tout avec des protocoles renforcés, qui sont actuellement discutés comme dans tous les autres secteurs d’activité.

Pour ce qui est des cinémas, des théâtres et des salles de spectacle, des discussions sont encore en cours et ils pourraient peut-être rouvrir juste avant Noël. En ce qui concerne les salles de sport, pour l’instant, ça négocie durement. Mais il n’est pas envisagé qu’elles puissent rouvrir avant la fin de l’année.

Des mesures maintenues jusqu'à l'été

Dernière information, après la réouverture des bars et restaurants fin janvier donc, on ne sera pas pour autant complètement déconfinés, puisque les autorités prévoient de maintenir le masque obligatoire, les gestes barrière et le télétravail autant que possible, jusqu’à l’été.

Même si tout bouge très vite, sauf coup de théâtre, la plupart de ces mesures sera confirmée mardi matin, à l’occasion d’un nouveau Conseil de défense à l’Elysée.

Europe 1
Par Louis de Raguenel, édité par Rémi Duchemin