Réouverture des "salles de cinéma, théâtres et musées" le 15 décembre, déclare Macron

, modifié à
  • A
  • A
La deuxième étape de l'allègement du confinement aura lieu le 15 décembre.
La deuxième étape de l'allègement du confinement aura lieu le 15 décembre. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé mardi dans une allocution sur l'épidémie de Covid-19 que les salles de cinéma, les théâtres et les musées devraient pouvoir reprendre leur activité le 15 décembre. Le chef de l'État a toutefois conditionné cette décision à l'évolution de l'épidémie.

À partir du 15 décembre, "les salles de cinéma, les théâtres, les musées, pourront reprendre leur activité, toujours dans le cadre des protocoles sanitaires qui ont été négociés", a déclaré mardi le président de la République Emmanuel Macron. "Un système d’horodatage permettra d’organiser les représentations en fin de journée", a-t-il ajouté. Le chef de l'État a précisé que cette mesure entrera en vigueur si la situation sanitaire le permet et que le confinement peut être levé à cette date comme le prévoit l'exécutif.

"Nous avons besoin" des acteurs de la culture

Si les nouvelles contaminations quotidiennes demeurent autour des 5.000 et le nombre de personnes en réanimation entre 2.500 et 3.000, "le confinement pourra être levé" le 15 décembre, a précisé le chef de l'Etat lors de son allocution télévisée. Avant leur fermeture, les cinémas et théâtres fonctionnaient avec le port du masque tout au long des séances et représentations, et la condamnation d'un fauteuil sur deux dans les salles.

Cinémas et théâtres, qui réclamaient de pouvoir maintenir leurs séances du soir, cruciales pour leur rentabilité, ont donc obtenu gain de cause grâce à ce "système d'horodatage". Le président a explicitement remercié le monde de la culture, qui s'estimait oublié depuis le début du nouveau confinement et la fermeture des salles de spectacle. "Nous soutenons tous les acteurs de la culture qui ont tenu, innové, su trouver de nouveaux publics dans ce contexte si difficile", a salué le chef de l'Etat. "Nous avons besoin d'eux (...) La culture est essentielle à notre vie de citoyennes et citoyens", a-t-il insisté.