Vaccin contre le Covid-19 : "Les laboratoires doivent en assumer la responsabilité"

, modifié à
  • A
  • A
Axel Kahn 1:59
Axel Kahn, médecin et président de la Ligue contre le cancer, était l'invité d'Europe 1 mercredi matin. © Europe 1.
Partagez sur :
L'Union européenne négocie actuellement des accords avec six laboratoires proposant des candidats au vaccin contre le Covid-19. Pour le généticien Axel Kahn, ceux-ci doivent être rendus publics. "Je suis favorable à la vaccination, mais dans la transparence industrielle", explique-t-il mercredi sur Europe 1.
INTERVIEW

La Haute Autorité de santé (HAS) a présenté lundi ses recommandations pour la stratégie vaccinale de la France face au Covid-19. Emmanuel Macron envisage une campagne de vaccination pour le grand public "entre avril et juin", après une première vague réservée aux publics les plus fragiles, a-t-il expliqué mardi. Pour le moment, l'Union européenne est en cheville avec six laboratoires ayant élaboré un candidat vaccin. Pour Axel Kahn, médecin généticien et président de la Ligue contre le cancer, les accords passés entre eux et la Commission européenne devraient être rendus publics. "A l'heure actuelle, il est question que les laboratoires se défaussent de leur responsabilité individuelle. Cela serait totalement anormal", avertit-il mercredi sur Europe 1.

Axel Kahn réclame une "transparence industrielle"

"Les discussions sont en cours, mais il est envisagé que l'Europe prenne à son compte les questions de sécurité et d'indemnisation", poursuit Axel Kahn, qui qualifie cette éventualité de "scandale". "Je suis favorable à la vaccination, mais dans la transparence industrielle." Le médecin explique par ailleurs qu'il serait favorable au fait que chaque scientifique prenant la parole en public ou dans les médias, déclare au préalable ses liens éventuels avec un laboratoire. 

Mardi, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé avoir reçu les demandes d'autorisation sur le continent de Pfizer/BioNTech et de Moderna pour leurs vaccins respectifs, qui affichent tous deux un taux d'efficacité proche de 95%. Le régulateur devrait se prononcer sur le vaccin du tandem américano-allemand le 29 décembre "au plus tard" et sur celui du concurrent américain d'ici au 12 janvier. De l'autre côté de l'Atlantique, l'Agence américaine des médicaments (FDA) a aussi été sollicitée par Pfizer/BioNTech et, depuis lundi, par Moderna. En cas de feu vert, les deux vaccins pourraient être disponibles dès ce mois-ci aux Etats-Unis. 

Europe 1
Par Laetitia Drevet