Déconfinement : Macron ne veut pas de "discrimination" des personnes âgées

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron ne veut pas de "discrimination" envers les personnes âgées pendant le déconfinement.
Emmanuel Macron ne veut pas de "discrimination" envers les personnes âgées pendant le déconfinement.
Partagez sur :
La France compte ce vendredi soir 18.681 décès, dont 11.478 à l'hôpital. L'Élysée a fait savoir qu'Emmanuel Macron ne voulait de "discrimination" envers les personnes âgées pendant le déconfinement. Suivez l'évolution de la situation en direct.
EN DIRECT

17 mars, 17 avril. La France est confinée vendredi pour un 32e jour d'affilée, avec toujours pour objectif de lutter contre l'épidémie de coronavirus. Depuis début mars, 18.681 personnes sont mortes du Covid-19, selon le dernier bilan communiqué vendredi soir par le Directeur général de la santé, Jérôme Salomon. Signe positif, le nombre d'hospitalisations a baissé pour un troisième jour consécutif, tandis que les professionnels insistent sur la nécessité de continuer à respecter l'impératif du confinement. Suivez l'évolution de la situation en direct.

Les principales informations à retenir :

  • En France, le dernier bilan de l'épidémie fait état de 18.681 décès
  • Les soldes des hospitalisations et des réanimations sont en baisse
  • Emmanuel Macron n'est pas favorable à un confinement prolongé pour les personnes âgées, selon l'Élysée
  • Donald Trump a dévoilé son plan pour faire "redémarrer l'Amérique" en trois étapes et relancer au plus vite la première économie mondiale

18.681 morts en France, hospitalisations et réanimations en baisse

La France compte ce vendredi 18.681 morts du coronavirus (+761), dont 11.478 à l'hôpital (+418) et 7.203 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux. Pour le troisième jour consécutif, le solde des hospitalisations est négatif avec 115 patients en moins, sur un total de 31.190. Une évolution qui se retrouve aussi dans le solde des réanimations, avec 221 personnes en moins, sur 6.027 malades. "Une baisse lente et régulière qui se confirme, [...] mais le niveau de l'épidémie reste exceptionnel", a précisé Jérôme Salomon lors de son point-presse quotidien.  

Macron contre la "discrimination" des personnes âgées lors du déconfinement

Alors que le déconfinement promet d'être "progressif", de nombreux spécialistes de santé, dont le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, ont appelé à confiner plus longtemps les personnes fragiles, et notamment les plus âgées. Mais l'Élysée a coupé court à toute spéculation vendredi en indiquant qu'Emmanuel Macron ne voulait pas de "discrimination" des seniors, mais en appellera à la responsabilité individuelle". Une nouvelle qui devrait faire plaisir aux principaux intéressés, qui n'appréciaient guère cette perspective, comme en attestent les témoignages recueillis par Europe 1.

Pékin dément toute "dissimulation", Trump contre-attaque 

Le gouvernement chinois a démenti vendredi toute "dissimulation" dans le bilan du Covid-19, après une brusque augmentation du nombre de décès comptabilisés dans le pays. "Il n'y a jamais eu aucune dissimulation et nous n'autoriserons jamais aucune dissimulation", a assuré devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, après l'annonce de près de 1.300 morts supplémentaires à Wuhan, la ville où le virus est apparu à la fin de l'année dernière.

Vendredi soir, Donald Trump a critiqué une nouvelle fois la gestion de la crise du coronavirus par la Chine, qu'il accuse d'avoir menti sur le nombre réel de décès liés à l'épidémie. "La Chine vient d'annoncer le doublement du nombre des morts causées par l'Ennemi Invisible. Il est bien plus élevé que cela et bien plus élevé que celui des Etats-Unis!" a tweeté le président américain.

Un laboratoire de Wuhan, à l'origine de la pandémie ?

Selon plusieurs médias américains, un laboratoire de Wuhan pourrait être à l'origine de la pandémie du coronavirus. Une thèse qui soulève plusieurs questions sur ce laboratoire dans lequel la France a investi. Si l'on ne sait toujours pas précisément d’où est parti le Covid-19, les pistes commencent à converger vers un lieu précis.

Mardi, le Washington Post et la chaîne de télévision américaine Fox News ont publié plusieurs éléments accréditant un départ du virus depuis le laboratoire P4 de l’Institut de virologie de Wuhan : un lieu de haute sécurité où des virus mortels sont étudiés. Selon l'historien et spécialiste de la Chine, François Godement, interrogé vendredi par Europe 1, il s'agit d'une "thèse explosive" pour laquelle "il y a simplement quelques indices".

Le chanteur Christophe est mort dans la nuit

Le chanteur, dandy décalé de la chanson française, est mort jeudi à 74 ans des suites d'une maladie pulmonaire, selon sa famille. "Christophe est parti (hier, jeudi, ndlr). Malgré le dévouement sans faille des équipes soignantes, ses forces l'ont abandonné. Aujourd'hui, les mots se lézardent ... et tous les longs discours sont bel et bien futiles", ont écrit dans un communiqué transmis à l'AFP Véronique Bevilacqua, épouse du chanteur, et sa fille Lucie.

Tentative d’escroquerie contre le leader français des masques

La tentative d’escroquerie a été déjouée en quelques jours par les enquêteurs de la police judiciaire, en collaboration avec leurs homologues israéliens. Deux suspectes, une mère de 69 ans et sa fille de 36 ans, ont été interpellées à Netanya et placées en garde à vue. Elles sont soupçonnées d’avoir voulu détourner des commandes adressées au leader français de la production de masques de protection, selon les informations recueillies par Europe 1. Tous les détails ici.

L'épidémie désormais "sous contrôle" en Allemagne

L'épidémie de nouveau coronavirus est désormais "sous contrôle et gérable" en Allemagne, s'est félicité vendredi le ministre de la Santé Jens Spahn. "Nous pouvons maintenant dire que cela a réussi, nous avons réussi à passer d'une croissance dynamique à une croissance linéaire, les taux d'infection ont diminué de manière significative", a fait valoir lors d'une conférence de presse le ministre, précisant que l'Allemagne avait testé à ce jour quelque 1,7 million de personnes. 

Plus de 150.000 morts dans le monde

Depuis son apparition dans la métropole chinoise de Wuhan (centre) en décembre dernier, la maladie a infecté 2,2 millions de personnes à travers le monde et au moins 150.142 morts, dont plus de 34.000 aux États-Unis, le pays le plus endeuillé au monde. Viennent ensuite l'Italie avec 22.745 morts pour 168.941 cas, l'Espagne avec 19.478 morts (188.068 cas). De son côté, le Royaume-Uni dénombre 14.576 morts, pour 108.692 cas.

En Afrique, la barre des 1.000 décès a été franchie, vendredi soir. Environ 4,4 milliards d'êtres humains, soit près de 57% de la population mondiale, sont actuellement confinés, sous état d'urgence ou contraintes par leurs autorités à rester chez elles.