Coronavirus : 8.911 décès en France, dont 2.417 en Ehpad

, modifié à
  • A
  • A
La France a franchi la barre des 8.900 morts ce lundi.
La France a franchi la barre des 8.900 morts ce lundi. © AFP
Partagez sur :
La France compte désormais 8.911 décès du coronavirus, dont 2.417 survenus en Ehpad. Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif, a été admis en soins intensifs. L'OMS indique ce lundi que les masques ne constitue pas "une solution miracle" contre la pandémie.
L'ESSENTIEL

La France compte désormais 8.911 morts du coronavirus ce lundi, dont 2.417 en Ehpad. Mais le nombre de nouveaux cas en réanimations est à son plus bas depuis la mise en place du confinement. Les autorités n’ont pas l’intention de desserrer le confinement, alors que des appels ont été lancés tout le week-end pour demander aux Français de respecter les mesures, malgré l’arrivée des beaux jours.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, infecté par le Covid-19 et hospitalisé depuis dimanche, a été admis en soins intensifs dans la soirée de lundi. Dans le monde, le bilan a dépassé les 70.000 morts, tandis que l'OMS rappelle que les masque de protection ne constituent pas une "solution miracle" contre le Covid-19.

Les informations à retenir :

  • La France dénombre 8.911 décès du coronavirus, soit 833 de plus 
  • Une "vaste opération de dépistage" va être lancée dans les Ehpad
  • Une attestation numérique est disponible à partir de ce lundi
  • Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif, a été admis en soins intensifs
  • Le coronavirus a fait plus de 70.000 morts dans le monde 
  • "Les masques seuls ne peuvent juguler la pandémie de Covid-19", a déclaré ce lundi l'OMS

Le bilan de la France s'alourdit, une "vaste opération de dépistage" lancée dans les Ehpad

Le dernier bilan du coronavirus en France fait état de 8.911 morts ce lundi, soit 833 de plus en 24 heures, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.  Dans le détail, 6.494 de ces décès sont survenus à l'hôpital, et 2.417 en Ehpad. Par ailleurs, 7.072 personnes sont désormais placées en réanimation, soit la plus basse augmentation depuis le début du confinement, (le 17 mars) avec 94 cas supplémentaires depuis dimanche. Le nombre de cas est quant à lui passé de 70.478 à 74.390 sur cette même période. 

Par ailleurs, le ministre a également annoncé le lancement d'une "vaste opération de dépistage" dans les Ehpad. Il s'agit de "tester tous les résidents et tous les personnels à compter de l'apparition du premier cas confirmé (...) au sein de l'établissement", ce qui "permettra de regrouper les cas positifs pour éviter la contaminations des autres résidents", a précisé le ministre, sans donner plus de détails. 

Les masques seuls ne sont pas une "solution miracle" contre le Covid-19, selon l'OMS

"Il n'y a pas de réponse binaire, pas de solution miracle. Les masques seuls ne peuvent juguler la pandémie de Covid-19", a déclaré ce lundi le patron de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle depuis Genève. L'Organisation mondiale de la santé, précise également que leur usage généralisé dans la population n'est justifié qu'en cas d'accès limité à l'eau pour se laver les mains, ou lorsque la distanciation physique est difficile.

Les Bleus encouragent les soignants

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux dimanche soir et déjà vue plus de 300.000 fois en cumulé sur Facebook et Twitter, l'équipe de France de Football, championne du monde en 2018 en Russie, envoie un message d'encouragement et de soutien au personnel soignant

"D'habitude, c'est vous qui êtes derrière nous pour nous encourager. C'est vous qui chantez, qui applaudissez pendant nos rencontres. Aujourd'hui, c'est vous qui disputez ce match", commencent les joueurs. "Alors nous sommes tous derrière vous, nous chantons et applaudissons pour vous. Vous allez gagner ce match contre le virus, nous avons confiance en vous".

Une attestation numérique disponible ce lundi

Nouveauté ce lundi : une attestation de déplacement numérique est désormais disponible sur les sites du gouvernement et du ministère de l’Intérieur. Il vous suffit de remplir le formulaire, calqué sur le modèle des attestations papiers, pour obtenir un fichier au format PDF (et un QR code) que vous pourrez présenter aux forces de l’ordre.

Attention toutefois : il faut bien veiller à remplir l’heure de sortie avant tout déplacement, sous peine d’amende.

Des appels à respecter le confinement avec le retour des beaux jours

Des images de joggeurs et de promeneurs dans les rues des grandes villes, en dépit des mesures de confinement, ont choqué ce week-end. Alors que le beau temps est de retour sur le pays, de nombreux soignants ont imploré les Français à ne pas relâcher les efforts collectifs. "Respectez le confinement, c'est une question de vie ou de mort", s'est insurgé Frédéric Adnet, chef de service au Samu de Seine-Saint-Denis, interrogé par Europe 1. Retrouvez son cri de colère ici

Mais pour Eric Ciotti, invité lundi matin d'Europe 1, l'exécutif a sa part de responsabilité dans ces images de Français dans les rues. "Le pays n'est pas prêt pour le déconfinement", et ce parce que les "deux conditions essentielles" pour le réaliser ne sont pas réunies : "Il faut qu'il y ait des tests généralisés et des masques pour tout le monde. Dans ce contexte, parler de déconfinement me paraît constituer une erreur grave", a-t-il expliqué. 

Lundi soir, le ministère de l'Intérieur a expliqué avoir demandé aux préfets "d'examiner au cas par cas" la "nécessité de durcir les mesures" en cas de "relâchement" dans le confinement. "Là où des signes de laisser-aller se feraient jour et où ces règles viendraient à être contournées", Christophe Castaner demande aux préfets de prendre, "en lien avec les maires, les mesures qui s'imposent, notamment de limitation de la pratique sportive individuelle, pour assurer un respect strict du confinement". 

Droits TV dans le foot : tensions entre Canal + et la LFP

Sur Europe 1 lundi matin, Maxime Saada, le président du directoire de Canal +, a expliqué pourquoi l'avant-dernière échéance du montant annuel n'a pas été réglée dimanche, d'un total de 110 millions d'euros. "Canal+ n'a pas à assurer la trésorerie des clubs français", a-t-il affirmé. 

"Ce qui est prévu, c'est que quand on n'est pas livré, on ne paye pas", affirme le patron du groupe au micro de Philippe Vandel. "On n'a fait qu'appliquer nos droits. Il n'y a aucun lien dans le contrat entre le nombre de matches joués et le paiement. Il y a des échéances et une mécanique juridique qui implique que quand on n'est pas livrés, on ne paye pas", martèle le dirigeant.

Au Royaume-Uni, Boris Johnson hospitalisé en soins intensifs

Le coronavirus fait également des ravages au Royaume-Uni, qui déplore désormais 5.373 morts et 51.608 cas. En parallèle, le Premier ministre Boris Johnson, testé positif au Covid-19, a été admis en soins intensifs. Il était hospitalisé depuis dimanche soir pour passer des examens supplémentaires. Il est remplacé par son ministre des Affaires étrangères Dominic Raab "là où nécessaire", a indiqué le porte-parole de Boris Johnson. 

L'Europe continent le plus endeuillé avec plus de 50.000 morts

Dans le monde, la pandémie a fait plus de 70.000 morts. L’Europe reste le continent le plus touché avec la barre des 50.000 morts dépassée lundi selon un décompte de l'AFP. La chancelière allemande Angela Merkel a d'ailleurs jugé lundi que l'Union européenne faisait face "à sa plus grande mise à l'épreuve" depuis sa fondation, avec la pandémie de nouveau coronavirus.

Mais comme en France, des signes d’amélioration commencent à être constatés. L’Italie a ainsi recensé 525 morts en 24 heures, le chiffre le plus bas depuis plus de deux semaines, et dénombre 15.877 décès. Même tendance en Espagne, où le nombre de nouveaux morts (637) a baissé pour lundi pour le quatrième jour consécutif, et atteint désormais 13.055 pertes.

L'Autriche a annoncé envisager un assouplissement des restrictions après Pâques, à partir du 14 avril. Cela commencera par la réouverture des petits commerces et selon un calendrier de reprise des différentes activités qui s'étalera sur plusieurs mois.

Les États-Unis, troisième pays le plus touché au monde

Outre Atlantique, les États-Unis ont passé la barre des 10.000 morts, selon l'université Johns Hopkins, dont le comptage, actualisé en continu, fait référence. La pandémie y a tué au total 10.335 personnes, pour 347.003 cas officiellement déclarés. La première puissance mondiale est le troisième pays le plus endeuillé après l'Italie et l'Espagne.

L'administrateur fédéral des services de santé publique, Jerome Adams, a préparé l'opinion publique au pire. "La semaine prochaine (celle-ci, ndlr) sera un moment comme Pearl Harbor, comme le 11-Septembre, sauf que ce ne sera pas localisé, ce sera dans tout le pays". 

Un tigre d'un zoo du Bronx à New York a été testé positif au Covid-19, a indiqué dimanche l'institution, une maladie que le félin aurait contractée auprès d'un gardien ne présentant alors aucun symptôme. Ce tigre malais de quatre ans appelé Nadia, sa soeur Azul, deux tigres de l'Amour et trois lions d'Afrique souffrent tous de toux sèche, mais devraient se rétablir complètement, indique le zoo dans un communiqué.